-8° Terrebonne, jeudi 23 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Analyse

Jeudi 1 janvier 1998

Le comté de Terrebonne balayé par une nouvelle vague bleue

La députée Jocelyne Caron a toutes les raisons de se réjouir sur les résultats électoraux dans le comté de Terrebonne. Ses 20 630 voix sur les 34 734 exprimés, lui confèrent 59,4% des votes. Sa majorité n'aura jamais été aussi élevée, puisqu'elle s'établit à 12 744 votes, un record personnel pour elle qui avait jouit d'une majorité de 11 444 votes en septembre 1994.

Gilles Bordonado

Avec un tel score, Mme Caron se classe au premier rang pour la plus importante majorité en chiffre absolu au Québec si on exclut le Saguenay/ Lac Saint-Jean, où elle n'est devancée que par le ministre Jacques Brassard (majorité de 15 589) et le Premier ministre Lucien Bouchard (majorité de 13 907). Il restera à voir si le candidat péquiste de Masson, M. Gilles Labbé, qui a remplacé M. Yves Blais, arrivera à motiver suffisamment ses troupes et ses électeurs pour dépasser ces résultats.

Dans le comté de Terrebonne, les résultats les plus inquiétants sont sûrement ceux du candidat libéral François Duval qui n'a recueilli que 7 886 votes pour un faible taux d'appui de 22,7 %, une véritable déconfiture pour les rouges. Ce résultat est inférieur à celui de 1994 et on parlait alors d'un résultat catastrophique.

Ce faible soutien, qui n'a probablement rien à voir avec le candidat Duval, s'explique sûrement par la désaffection des citoyens de Terrebonne et Lachenaie au discours libéral. L'attrait important de l'Action démocratique du Québec et de son chef Mario Dumont, a permis a son candidat Serge Cazelais, de rafler 5 952 votes favorables. Le candidat adéquiste a grignoté pas moins de 17,1 % du vote exprimé, se rapprochant des 20 % souhaités par Mario Dumont. Ce vote aurait sûrement trouvé sa niche chez les libéraux et l'absence de l'ADQ.

Quant au candidat du Parti de la démocratie socialiste, Richard Chartier, il a fait acte de présence, n'amassant que 266 votes, soit une proportion d'appui qui n'atteint même pas 1 %. Avec la faiblesse de ses moyens et l'absence totale de campagne électorale, ce parti ne pouvait s'attendre à un meilleur score.

Quant à l'expression du vote, il dépasse légèrement les 75 %, ce qui est moins qu'à l'habitude. Le mauvais temps et l'assurance de la réélection d'un gouvernement péquiste et de la députée Caron ont sûrement amené certains citoyens à demeurer à la maison.

Dans Lanaudière, les cinq candidats péquistes l'ont emporté très aisément avec des proportions de vote supérieures à 55%.

24 novembre 2017 Rive nord bas

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités