-4° Terrebonne, jeudi 23 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

L’Assemblée nationale dénonce la décision de Transports Canada

Mercredi 9 novembre 2016

RELOCALISATION DE L’AÉROPORT DE MASCOUCHE

La CAQ a fait adopter une motion, ce mercredi 9 novembre, exigeant que l’Assemblée nationale dénonce unanimement l’autorisation émise par le gouvernement fédéral pour la construction d’un nouvel aéroport à Terrebonne et Mascouche sur des terres agricoles «de première qualité».

Pour Mathieu Lemay, député de Masson, «il est évident que le ministre des Transports, Laurent Lessard, ne pouvait pas rester les bras croisés plus longtemps et accepter que le projet se fasse sans le consentement du milieu local. Cette motion n’est que la première étape d’un long processus au cours duquel le gouvernement libéral devra se faire entendre et obtenir des garanties concrètes pour les citoyens.»

«Enfin ! Les libéraux s’intéressent à ce dossier qui fait rage depuis des mois dans Lanaudière, a poursuivi M. Lemay. Il était temps ! Depuis mon élection, je me bute à un mur chaque fois qu’il faut aborder le sujet avec le gouvernement. Les citoyens et les élus locaux ne cessent de dire : “On n’en veut pas de cet aéroport sur ces terres”, mais malgré cette opposition formelle, le ministre des Transports du Québec préférait se défiler de ses responsabilités. Résultat : il a laissé le fédéral négocier seul avec les promoteurs, sans imposer ses conditions ou protéger le terrain visé par la construction, qui est une des terres les plus riches du Québec. Je m’attends maintenant à ce qu’il travaille de pied ferme avec tous les acteurs locaux afin de trouver un terrain d’entente pour conjuguer développement économique et développement durable.»

Luc Thériault demande au Ministre de renverser sa décision

Par ailleurs, toujours ce mercredi 9 novembre en début d'après-midi, le député fédéral de la circonscription de Montcalm, Luc Thériault, a demandé au ministre des Transports du Canada de renverser la décision qu'il a prise dans ce dossier. Il tiendra un point de presse, à cet effet, le jeudi 10 novembre. La Revue sera sur place.

D’autres réactions suivront.

31 dec 2017 Ptit Creux

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

  • A. Sanchez
    Mercredi, 9 novembre 2016 16:33:11
    N'importe quoi!!! on parle de déménager pas un nouvelle aéroport on fait juste conserver nos acquis et des terres agricoles de premiere qualité a coté d'un dépot de terres contaminés un dépot de neiges usés un centre de traitement d'eau usés de la ville et un dépotoire a déchets c'est juste de la désinformation et de la partisanerie pour aller chercher du capital politique méchante gang d'oportunistes avec l'égo plus gros que la terre sur laquelle ils habitent j'ai hâte d'avoir des élue qui sont la pour le peuple 75% de Mascouche est en faveur du maintien des activités aéroportuaires.
  • Y. Albert
    Jeudi, 10 novembre 2016 09:35:01
    Le promoteur, conformément à la Loi sur l'aéronautique, le Règlement de l'aviation canadien et l'Arrêté du ministre des transports du Canada, a tenu des consultations aérodrome à partir de février et déposé un rapport détaillé à Transports Canada pour analyse en mai. Pendant ces consultations, le promoteur a invité un grand nombre de parties incluant le député Mathieu Lemay qui a été rencontré et qui a déposé une lettre qui a fait l'objet elle-même d'analyses, de réflexions et de mesures pour tenir compte des ses préoccupations. Lors de la rencontre M. Lemay a milité pour un projet d'une plus grande envergure pour maximiser les impacts économiques pour la région. Allant jusqu'à proposer des coûts pour Hydro-Québec pour éliminer les lignes de transport d'électricité. Il s'Est proposé pour travailler dans ce sens.

    Pour ce qui est des lots qui seront acquis par le promoteur, M. Lemay qualifie ces terres agricoles comme parmi les meilleures au Québec. Il faut rappeler que l'emplacement du nouveau site aéroportuaire est voisin du site de dépôt des neiges usées, du centre de tri, des bassins aérés des eaux usées, du site de traitement des terre contaminées, d'une usine de béton et du centre d'enfouissement des déchets. En plus la presque totalité du fond de terre est sablonneux.

    Transports Canada a fait une analyse exhaustive du rapport et a pris plus de 5 mois pour évaluer les éléments du rapport. Transports Canada a aussi invité le promoteur à être à l'écoute des collectivités et nous avons publiquement répondu à cette proposition en invitant des parties à proposer des disponibilités. Le promoteur l'est toujours mais demande que les parties s'adressent à elles.

    Le promoteur respecte la loi et les règlements applicables, à l'écoute et est déterminé dans l'exécution du mandant donné par la ville de Mascouche pour la relocalisation des activités de l'aéroport de Mascouche. Les travaux d'aménagement du nouvel aérodrome sont commencés avec les travaux d'arpentage et d'implantation des infrastructures aéronautiques. Nous sommes très heureux de débuter la construction de la piste de façon responsable.

    Président de la Corporation de l'aéroport de Mascouche

Publicités