-5° Terrebonne, jeudi 18 janvier 2018
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

BÉNÉVOLE DE L'ANNÉE : Claude Martel séduit par son implication bénévole
Claude Martel, notre bénévole de l’année, est impliqué dans de nombreux organismes. En 2017, l’organisation de La petite séduction aura été un moment fort dans l’année de l’historien-géographe. (Photo : archives)

BÉNÉVOLE DE L'ANNÉE : Claude Martel séduit par son implication bénévole

Gilles

Fontaine

presse@larevue.qc.ca

Jeudi 21 décembre 2017

Vous avez certainement aperçu Claude Martel en homme de foi de hiérarchie supérieure dans une reconstitution historique ou faisant le guide sur un ponton voguant sur la rivière des Mille Îles. Sinon, vous le connaissez pour son implication plus à l’ombre au sein de Tourisme des Moulins et du COBAMIL. Une chose est certaine, Claude Martel est très engagé dans sa communauté depuis de nombreuses années. La Revue l’a nommé «Bénévole de l’année».

Terrebonne et sa région n’ont plus aucun secret pour Claude Martel, historien-géographe et consultant dans la mise en valeur de projets récréotouristiques et patrimoniaux.

Depuis 2016, il est président de Tourisme des Moulins, organisme qui voit à la promotion des activités dans la MRC. «Mes fonctions sont principalement de la représentation et de la gestion de dossiers. Ce sont plusieurs heures de bénévolat par semaine», nous dit-il.

Il siège également à la Société d’histoire de Mascouche – SODAM patrimoine, et participe à l’occasion à l’élaboration des reconstitutions historiques et à l’organisation d’autres activités. Vous le verrez assurément aux activités de l’organisme.

Il agit à titre de secrétaire du conseil d’administration du COBAMIL. «Pour l’organisme, les dossiers sont plus techniques et scientifiques. Bien que j’aime toutes mes activités de bénévolat, la gestion de l’eau et de l’environnement me rejoint beaucoup avec mon travail de géographe.»

Claude Martel est également impliqué à Archives Lanaudière, où c’est le côté protection du patrimoine archivistique qui l’anime.

En plus de toutes ces activités bénévoles, Claude Martel a été responsable de la venue à Terrebonne de La petite séduction. «Ça a été un très gros projet qui a commencé à la fin de janvier 2017 en vue du tournage du mois de mai. Nous étions une belle équipe dans le comité organisateur et nous nous sommes bien préparés. Le tournage a nécessité tellement de personnes que ça a été un vrai travail d’équipe. C’était vraiment une très belle expérience et je crois que Terrebonne a rayonné. Au fond, le but n’était pas que de séduire un invité, mais aussi tous les téléspectateurs qui avaient la chance de voir l’émission.»

L’événement a très certainement été le moment le plus fort du bénévolat de Claude Martel.

31 dec 2017 Lise Viau cell

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités