2° Terrebonne, vendredi 24 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Des citoyens dénoncent un manque de sécurité
C’est le genre de manœuvres auxquelles assistent les citoyens habitant près de l’intersection problématique tous les jours. Dans ce cas-ci, la voiture à gauche circule en sens inverse. (Photo : courtoisie)

Des citoyens dénoncent un manque de sécurité

Jean-Marc Gilbert

media@larevue.qc.ca

Mardi 17 octobre 2017

Vitesse excessive, dépassements illégaux, risques d’accrochages entre automobilistes, cyclistes et piétons : des résidents d’un secteur du Vieux-Terrebonne déplorent ce qu’ils considèrent comme un grave problème de sécurité dans leur quartier et demandent à la Ville d’agir au plus vite.

À l’heure de pointe du matin et du soir, des citoyens qui habitent près de l’intersection des rues Saint-Jean-Baptiste et Chartrand n’en reviennent pas de voir les manœuvres de certains automobilistes pour gagner quelques secondes.

Simon-Pierre Bouchard habite le secteur depuis avril 2017. Il est constamment témoin de situations dangereuses. Par exemple, lorsque plusieurs voitures circulant vers l’ouest sur Saint-Jean-Baptiste continuent tout droit à l’intersection de Chartrand, il voit sans cesse des gens couper la file en circulant en sens inverse sur Saint-Jean-Baptiste pour aller emprunter Bellerive et dépasser ainsi quelques voitures. Le résident juge aussi que plusieurs automobilistes circulent à une vitesse beaucoup trop élevée avant d’arriver à l’arrêt obligatoire, qui est d’ailleurs plus ou moins respecté. «Les gens klaxonnent et coupent du matin au soir. Les enfants ne peuvent pas circuler dans la rue et doivent marcher sur le gazon», déplore celui qui hésite même à promener son chien dans son propre quartier et qui peine à sortir de son entrée donnant sur Saint-Jean-Baptiste lorsqu’il veut se rendre au travail. Il demande qu’une solution soit rapidement mise en place, comme une pancarte «Circulation locale seulement», qui pourrait ainsi réduire le flot de circulation.

Voisins du même avis

Des voisins de M. Bouchard sont du même avis. Solange Ouimet a emménagé dans le secteur en 2014 parce qu’elle avait été charmée par l’idée de faire ses courses à vélo dans le quartier en empruntant la piste cyclable en face de chez elle. C’était avant de voir le débit de voitures qui transitent à l’intersection. Mme Ouimet réclame que la Ville se penche sur des solutions permanentes. «Il faut faire quelque chose avant qu’un accident grave n’arrive. Et il faut aussi penser à ne pas envoyer le problème sur une autre rue», prévient-elle.

Pierre Goupil habite sur Saint-Jean-Baptiste depuis un peu plus d’un an. Il a pris le temps d’analyser le secteur et d’acheminer à la Ville un schéma dans lequel il suggérait certaines modifications, dont l’implantation d’un sens unique sur une portion de sa rue. Il dit n’avoir reçu aucune réponse depuis.

Pas problématique, selon la police

Sensibilisés par les citoyens, les policiers ont effectué des opérations dans le secteur, du 4 au 8 septembre. Neuf constats d’infraction ont été remis : deux pour circulation en sens inverse et sept pour arrêts obligatoires non respectés. Selon le capitaine Benoît Bilodeau, ce secteur n’est pas plus problématique qu’un autre. Il ne se rappelle pas que d’autres plaintes aient été déposées par des résidents de ce quartier dans le passé. Il est toutefois conscient que la circulation peut parfois paraître très intense lorsqu’une rue est étroite, comme c’est le cas dans ce secteur. «On fait de la surveillance à l’occasion, mais on espère que la courtoisie va l’emporter sur le désir de se rendre au travail le plus rapidement possible.»

La Ville étudie la question

Du côté de la Ville de Terrebonne, c’est le comité de circulation qui évaluera les options possibles. «La question de la circulation dans le Vieux-Terrebonne doit être prise dans sa globalité. Une intersection ne peut pas être considérée individuellement. Toute intervention à une intersection risque de simplement déplacer le problème ailleurs», affirme Sébastien Marcil, coordonnateur aux relations de presse.

Il ajoute qu’une partie du processus de consultation sur le programme particulier d’urbanisme du Vieux-Terrebonne portera justement sur la circulation. «Les citoyens seront invités à y prendre part, à soumettre des recommandations et ultimement à se prononcer sur la question.»

17 decembre 2017 Sports Expert cell

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités