15° Terrebonne, mardi 25 septembre 2018
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Cocktail musical « préfestival »
Alexandre Da Costa, porte-parole du festival, Jean-Guy Sénécal, président d’honneur, et Louise Richard, présidente de l’AOJQ, signent le livre d’or de la Ville de Terrebonne, entourés de trois des quatre chefs d’orchestre invités : Alain Trudel (Canada), Bruno Conti (France) et Alexander Mayer (Allemagne). (Photo : Pénélope Clermont)

Cocktail musical « préfestival »

Pénélope Clermont

Mardi 10 avril 2012

Lançant officiellement la 17e édition du Festival de l'Association des orchestres de jeunes du Québec (AOJQ), un cinq à sept animé s'est tenu dans la salle du conseil de la Ville de Terrebonne le 5 avril. Dignitaires, musiciens, partenaires et autres invités ont marqué en grand la tenue de l'événement.

C'est sur une musique interprétée par six jeunes musiciens de l'Orchestre symphonique de Terrebonne (OST) que les invités ont fait leur entrée dans la salle du conseil. Le ton était donné.

Puis, avec fierté, le président d'honneur de l'événement, Jean-Guy Sénécal, a lancé les festivités d'un «Festival unique», selon ses dires. «Non seulement il réunit plusieurs jeunes de différents orchestres du Québec, mais il permet également de découvrir différentes cultures musicales grâce à la participation des chefs d'orchestre de renommée internationale provenant du Québec, de l'Allemagne et de la France», a indiqué le conseiller municipal et président de la Commission des sports, des loisirs et de la culture.

Ce dernier a aussi rappelé que l'implication de la Municipalité dans des événements de tous types, comme celui-ci, a comme objectif de partager les passions des gens et de créer l'émergence de nouveaux amants de la culture. «Nous sommes de petites graines qui allons semer notre culture», a-t-il illustré.

Un porte-parole «à demi Terrebonnien»

Pour sa part, la présidente de l'AOJQ, Louise Richard, a souligné «l'accueil inconditionnel du Collège Saint-Sacrement et de son directeur général, Luc Saint-Louis», avant de présenter le porte-parole de l'événement, Alexandre Da Costa, violoniste de réputation internationale ayant remporté un Juno pour l'«Album classique soliste avec un grand ensemble».

«C'est important pour les jeunes de connaître d'autres musiciens parce que ce n'est pas facile de faire de la musique. Faire de la musique, ça veut dire pratiquer et être sérieux quand d'autres s'amusent. De se rencontrer leur donne donc une raison de continuer à faire partie du petit monde, il faut bien le dire, de la musique», a déclaré celui qui se dit «à demi Terrebonnien», puisque sa conjointe, Martine Cardinal, du Jardin des Violons, demeure dans cette ville.

Enfin, pour officialiser la tenue du Festival dans la municipalité, les convives étaient invités à signer le livre d'or de Terrebonne.

31 dec 2017-2018 Lise Viau cell

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités