16° Terrebonne, mercredi 26 septembre 2018
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Déception chez les opposants, satisfaction pour les pilotes

Gilles Fontaine

Mardi 20 février 2018

Les députés de Terrebonne et de Masson, Mathieu Traversy (PQ) et Mathieu Lemay (CAQ), se sont déclarés insatisfaits du jugement de Martin Castonguay relativement au projet de construction du nouvel Aérodrome Les Moulins.

Le député caquiste de Masson s’est dit déçu du jugement. «Nos lois doivent être respectées. Cette décision de la Cour supérieure crée un précédent dangereux. Il est de la responsabilité du gouvernement libéral de faire comprendre qu’en matière environnementale, c’est le Québec qui a prépondérance, même s’il s’agit de dossiers portés par le fédéral. La région peut bénéficier de l’arrivée d’un nouvel aérodrome, pourvu que cela se fasse avec l’appui du milieu local et des normes environnementales québécoises», a-t-il stipulé avant d’obtenir la confirmation que la ministre de l’Environnement, Isabelle Melançon,  portera la cause en appel.

Le député péquiste de Terrebonne, Mathieu Traversy, a lui aussi été déçu du jugement. «L’ingérence du fédéral dans nos lois environnementales est inacceptable. Il s’agit d’une autre preuve que le Québec gagnerait à être indépendant.»

Le député du Bloc Québécois dans Montcalm, Luc Thériault, a aussi réagi négativement au jugement. «Ça démontre que le Québec est assujetti au bon vouloir d’Ottawa, qui décide seul, malgré une motion unanime de l’Assemblée nationale du Québec, d’imposer son aérodrome, et ce, sans respect aucun de ce que pensent ou veulent les Québécois. Et cela doit cesser.»

Quant à la Ville de Mascouche, elle étudie le dossier. «De voir que le gouvernement du Québec veut venir défendre son territoire jusqu’à Mascouche me réjouit. Toutefois, la Ville n’a toujours pas décidé si elle reste impliquée dans cette cause ou non. Une décision sera prise en moment opportun», a soutenu le maire Guillaume Tremblay.

Enfin, le maire de Terrebonne, Marc-André Plante, n’a pas voulu commenter la décision du juge.

Libres de poursuivre les travaux

Les promoteurs de l’aérodrome ont accueilli cette décision avec satisfaction. «Nous espérons que ce jugement mettra un terme à cette saga et permettra de trouver un dénouement satisfaisant pour toutes les parties», a déclaré Yvan Albert, président de la Corporation de l’aéroport de Mascouche et de l’OBNL promoteur de l’Aérodrome Les Moulins. «Ce jugement va dans la lignée de la jurisprudence en aéronautique depuis plusieurs années», a-t-il renchéri.

À noter que les promoteurs sont libres de poursuivre les travaux d’aménagement du futur Aérodrome Les Moulins. D’ailleurs, ils sont à la recherche d’entrepreneurs. Aucune date n’a été déterminée pour la reprise des travaux.

10 janvier 2018 - Brisson (cellulaire)

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités