22° Terrebonne, lundi 25 septembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Des dégâts irréparables, selon Mathieu Traversy
Pour le député de Terrebonne Mathieu Traversy, le dernier budget de Carlos Leitão ne fait que réparer partiellement les dégâts causés par une austérité de trois ans. (Photo : Gilles Fontaine)

Des dégâts irréparables, selon Mathieu Traversy

Gilles

Fontaine

presse@larevue.qc.ca

Mardi 4 avril 2017

LE BUDGET PROVINCIAL SOUS LA LOUPE

C’est aux abords de l’autoroute 335 que le député de Terrebonne, Mathieu Traversy, a réagi au budget 2017 du gouvernement libéral de Philippe Couillard.

«Nous avons ici le budget de l’année préélectorale. Après trois ans de démolition, les libéraux promettent de rafistoler. Après avoir coupé dans les services et augmenté le fardeau fiscal de 1 500 $ par famille, ils promettent un remboursement partiel aux patients, aux aînés, aux élèves et aux familles. Ne soyons pas dupes; ils ne réparent qu’en partie les dégâts faits dans les réseaux de l’éducation et de la santé, dans les poches des familles et dans les régions du Québec,» a déclaré le député de Terrebonne.

«Dans ce budget, il n’y a que très peu de bonnes nouvelles pour les gens du 450. Pour nos infrastructures, rien n’a bougé pour l’avancement des projets de l’autoroute 19, de la route 337 et de l’agrandissement du Centre hospitalier Pierre-Le Gardeur. Et la “taxe famille”, qui module les frais de service de garde en fonction du revenu des parents, n’a pas été abolie.»

Constats décevants

«En santé, après avoir nié les effets de l’austérité sur les soins aux patients, tout en continuant à donner des centaines de millions de dollars aux médecins, les libéraux promettent maintenant un réinvestissement partiel. Or, ce réinvestissement dépend entièrement de l’obtention d’une nouvelle entente avec les médecins, sans quoi ce sont 469 M$ qui devront être enlevés aux patients et ajoutés à la rémunération des médecins.»

«En ce qui a trait à l’emploi, poursuit le député, après avoir promis la création de 50 000 emplois par année, force est de constater que la cible ne sera pas atteinte.»

Mathieu Traversy a aussi déploré le très faible investissement auprès des organismes communautaires : seulement 10 M$ sont prévus cette année.

«Il faut analyser globalement le budget pour réaliser qu’il n’y a aucun gain. Beaucoup de promesses de réinvestissement sont étalées sur cinq ans. Et c’est regardant les détails et la ventilation que l’on constate que les sommes d’argent promises sont fictives, la plupart étant prévues au prochain mandat. De plus, après une austérité de trois ans, les libéraux tentent de réparer l’irréparable.»

Motion sur Bombardier

Enfin, notons que le Parti Québécois a déposé une motion à l’Assemblée nationale pour interpeller le gouvernement sur la rémunération des hauts cadres de Bombardier, le mardi 4 avril, en leur demandant de renoncer à leurs augmentations ou bonis, plutôt que de les reporter en 2020.

30 septembre 2017 Albi Hyundai cell

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités