15° Terrebonne, vendredi 19 octobre 2018
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

DOSSIER DE LA SEMAINE : Dans le vestiaire des Cobras de Terrebonne
Robert Dubuc donne ses instructions aux Cobras quelques minutes avant le début du match contre le Titan de Princeville. (Photo : Jean-Marc Gilbert)

DOSSIER DE LA SEMAINE : Dans le vestiaire des Cobras de Terrebonne

Jean-Marc Gilbert

Mardi 19 décembre 2017

«La préparation est la clé du succès!» Voilà l'une des devises des Cobras de Terrebonne. On peut dire qu'ils l'appliquent plutôt bien, comme le témoignait leur fiche de 24 victoires et 3 défaites au moment d'affronter le Titan de Princeville, le 8 décembre. Le Trait d'Union a eu l'opportunité d'assister à cette rencontre au niveau de la glace. Résumé d'une petite incursion dans le vestiaire des Cobras de Terrebonne.

Lors d'un jour de match, les joueurs tentent de respecter à la lettre leur routine pour qu'ils puissent donner le meilleur d'eux-mêmes dès que la rondelle tombe sur la glace à la mise au jeu initiale.

«Tout le monde arrive deux heures avant le match (prévu à 19 h 30 ce soir-là). Ils prennent un peu de temps pour eux, peuvent aller voir le responsable de l'équipement s'ils ont de petits problèmes. Ceux qui ont besoin peuvent aussi consulter le thérapeute», résume Pat Black, entraîneur adjoint, avant de poser «l'horaire» de la soirée dans le vestiaire.

Le match face au Titan avait la particularité d'être un deuxième match en 24 heures. Les Cobras l'avaient emporté 6 à 4 face aux Forts de Chambly la veille, malgré une performance en dents de scie, selon les entraîneurs.

«On dit aux joueurs de bien s'hydrater. Il y avait un repas de pâtes dans l'autobus en revenant vers la maison. Ils étaient déjà en mode récupération pour le match d'aujourd'hui», ajoute M. Black.

Réunions, activation et échauffement

Vers 17 h 50, l'entraîneur des défenseurs, Sébastien Renaud, rencontre les arrières et les gardiens de but. Malgré la victoire contre Chambly, M. Renaud a certaines remontrances pour ses joueurs, mentionnant que trop de surnombres avaient été accordés à l'équipe adverse et que les défenseurs n’avaient pas toujours pris la bonne décision lors de la première passe pour relancer l'attaque. Les joueurs écoutent tous les conseils de M. Renaud attentivement.

Une quinzaine de minutes plus tard, l'entraîneur-chef Robert Dubuc entre dans le vestiaire pour donner ses instructions. Il insiste pour que l'exécution et la concentration soient impeccables et rappelle aux joueurs de ne pas trop penser à leurs statistiques personnelles. «Vous n'avez pas besoin d'être trop gourmands. Vous avez déjà plus de 200 buts (en 27 matchs) cette année. Nous sommes les seuls dans la ligue à en avoir autant, mais on dirait que vous en voulez 400. Des buts, vous allez en marquer de partout. Mais parfois, il faut penser à jouer le cadran», a-t-il rappelé.

Vers 18 h 20, les joueurs ont une trentaine de minutes pour s'activer. En survêtement, ils montent dans une portion de l'estrade pour s'étirer et faire certains exercices avant de retourner au vestiaire et enfiler leur équipement pour l'échauffement sur glace. Les gardiens de but des Cobras ont l'habitude d'utiliser une partie de la période d'échauffement pour faire de la visualisation. Ils s'assoient sur un banc dans les estrades et fixent la glace de longues minutes.

C'est ensuite l'heure de l'échauffement sur glace. Que ce soit par superstition ou par simple habitude, les hockeyeurs sautent toujours sur la glace dans le même ordre, préétabli entre eux.

Un match sans faille

Avec un dernier mot d'encouragement et quelques rappels du «coach» Dubuc, les Cobras sautent sur la glace pour affronter Princeville.

Après un lent début de match lors duquel les deux équipes s’étudient, les Cobras s’inscrivent au pointage à 9:50 de la première période. C’est l'étincelle dont l'équipe terrebonnienne avait besoin.

Ils enfilent trois autres buts avant la fin du premier vingt pour retraiter au vestiaire avec une avance de 4 à 0. Motivés par le désir de victoire et les bons mots de l'entraîneur-chef entre les périodes, les Cobras dominent complètement leur adversaire pour remporter une écrasante victoire de 13 à 0.

Princeville a mis beaucoup de pression en fin de match, mais les Cobras sont parvenus à faire en sorte que de Philippe Gaudreault conserve son jeu blanc.

Pas moins de 11 joueurs des Cobras ont récolté au moins deux points. Marc-Antoine Brouillette a connu toute une soirée avec 2 buts et 4 passes.

Ce sont des Cobras fiers d'eux-mêmes qui rentrent au vestiaire le sourire aux lèvres. Comme le veut la tradition, l'équipe sélectionne un joueur du match. C'est Yohan Plamondon qui hérite du fameux casque «Cage aux sports». Il se fait applaudir chaudement par ses coéquipiers, ou plutôt par ses frères, puisque les Cobras de Terrebonne, c'est d'abord et avant tout une famille.


LISEZ AUSSI : http://www.larevue.qc.ca/sports_dossier-semaine-un-debut-saison-incroyable-n45046.php

31 dec 2017-2018 Lise Viau cell

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités