20° Terrebonne, dimanche 19 août 2018
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

C'est mieux, mais...

Pénélope Clermont

journaliste@larevue.qc.ca

Mardi 15 mai 2018

Le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports et la Société de l’assurance automobile du Québec ont dévoilé le bilan routier 2017. Dans Les Moulins, la tendance sur 5 ans est à l’amélioration, mais le nombre d’accidents avec blessés a augmenté en 2017 comparativement à 2016 et 2015.

Dans Les Moulins, quatre personnes ont perdu la vie sur les routes l’an dernier. Il s’agit d’une augmentation de 33,3 % par rapport à 2016, tout comme par rapport à la moyenne des 5 dernières années. On a en outre compté 24 blessés graves, soit 6 de plus qu’en 2016, mais 9,8 % de moins que la moyenne sur 5 ans.

Le nombre de blessures légères a quant à lui diminué de 2 % comparativement à la moyenne enregistrée depuis 2012 avec 758, mais a augmenté de 6 % par rapport à 2016. Les chiffres se ressemblent lorsqu’on observe toutes les blessures confondues. Avec 786 en 2017, ces dernières ont connu une hausse de 6,8 % si on compare à 2016, mais une baisse de 2,2 % sur la moyenne des 5 dernières années.

Alors qu’il lançait la nouvelle campagne de sensibilisation à la sécurité routière à Terrebonne, Marc Brisson, directeur du service de police de Terrebonne, a accepté de commenter ces statistiques. En ce qui a trait aux décès sur les routes, il affirme que le nombre est trop bas pour y lire une tendance année après année, et c’est tant mieux. Quant au nombre d’accidents avec blessés, il se réjouit de la baisse globale sur 5 ans, d’autant plus que la population, elle, ne cesse d’augmenter. Notons que le bilan 2017 de la police de Terrebonne précisément faisait état d’une diminution de 4 % du nombre d’accidents avec blessés par rapport à 2016.

Les causes et les lieux

Pour poursuivre dans cette veine, il faut continuer de s’attaquer aux causes des accidents, selon lui. «C’est toujours la même chose : la distraction au volant, que ce soit le cellulaire et le texto, la vitesse ou les facultés affaiblies, commente-t-il. Il faut taper sur le clou pour que les gens comprennent et il faut varier le message.»

Quant aux lieux où se produisent les accidents, il n’y a pas de réels changements. Ils ont lieu là où se trouvent les automobilistes. «On en voit beaucoup sur le chemin Gascon parce qu’il y a un gros flot de circulation. Par contre, la vitesse est plus basse, alors les accidents avec blessés graves ou accidents mortels sont moins importants. Ceux-ci se voient plus dans les milieux ruraux où la vitesse est plus élevée», explique M. Brisson.

Dans tout Lanaudière

Si on se transporte sur tout le territoire lanaudois, le bilan routier 2017 de la SAAQ fait état de 18 décès, soit 3 de moins qu’en 2016. Cela représente une baisse de 14,3 % par rapport à l’année précédente et de 31,8 % par rapport à la moyenne des 5 dernières années.

On dénombre cependant 110 blessés graves en 2017, soit 14 de plus qu’en 2016. Il s’agit d’une augmentation de 14,6 % par rapport à 2016, mais d’une amélioration de 2,7 % sur la moyenne des cinq dernières années.

Les blessés légers ont, eux aussi, connu une hausse, soit de 5,4 % en comparaison de 2016, leur nombre s’élevant à 2 456.

Toutefois, cela représentante une amélioration de 0,6 % par rapport à la moyenne des 5 dernières années.

Concernant l’ensemble des victimes, ce sont 2 584 personnes qui ont subi des blessures dans un accident de la route en 2017, soit 5,6 % de plus qu’en 2016, mais une baisse de 1 % par rapport à la moyenne de 2012 à 2016.

En comparaison de l’ensemble du Québec, avec 37 190 victimes en 2017, le nombre d’accidentés a diminué de 474 par rapport à l’année précédente. Si la tendance est à l’amélioration sur 5 ans, l’année dernière a connu une hausse d’accidents graves et mortels. En effet, 359 personnes sont décédées sur les routes du Québec, ce qui représente une augmentation de 3,8 % par rapport à 2016. Le nombre de victimes blessées graves s’élève quant à lui à 1 501, soit

1,9 % de plus que l’année précédente.

2018-01-16 au 12-31 Monde à Vie CEL

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités