5° Terrebonne, vendredi 24 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Les familles en reste, déplore la CAQ
Appelé à commenter le budget de Carlos Leitão, François Legault aurait fait davantage pour la classe moyenne. Il était accompagné du député de Masson, Mathieu Lemay.

Les familles en reste, déplore la CAQ

Gilles

Fontaine

presse@larevue.qc.ca

Mardi 4 avril 2017

LE BUDGET PROVINCIAL SOUS LA LOUPE

Pour le député de L’Assomption, François Legault, le gouvernement libéral ne comprend pas les difficultés que vivent les familles. Appelé à commenter le dernier budget de Carlos Leitão, le chef de la deuxième opposition aurait fait davantage pour la classe moyenne.

«Les libéraux sont au pouvoir depuis 15 ans, et les familles paient toujours plus: taxe de vente du Québec, tarifs d’électricité, frais de service de garde et j’en passe, déplore le chef caquiste. Le premier ministre nous parle du Parti libéral qui abolit la taxe santé… mise en place par le Parti libéral! Quand on l’écoute, on comprend pourquoi les Québécois sont cyniques. Et un dollar par semaine en allègement fiscal, ce n’est pas assez.»

«Quand on calcule tout, poursuit-il, ce sont plus de 1 300 $ que les troupes libérales sont venues chercher dans les poches de la classe moyenne. Or, malgré les annonces du ministre Carlos Leitão, il y a encore un écart de 800 $ à combler. Ni le gouvernement ni le Parti Québécois ne sont conscients des difficultés de la classe moyenne. Je rencontre beaucoup de personnes qui me disent ne pas arriver à la fin du mois. Ça a été une erreur de mettre 2,5 G$ dans le Fonds des générations. La moitié de ce versement aurait dû se retrouver dans les poches des familles du Québec. L’urgence est là», martèle M. Legault.

Pas d’amélioration au CHPLG

En ce qui a trait à la santé, les troupes caquistes ne sont pas plus satisfaites. «Régulièrement, le taux d’occupation à l’urgence du Centre hospitalier Pierre-Le Gardeur (CHPLG) dépasse les 200 % et les délais d’attente n’ont aucun bon sens», insiste M. Legault.

Pour la formation politique, tous doivent être mis à contribution pour pallier la situation. «Tous les médecins de famille doivent contribuer et s’impliquer ensemble pour enfin offrir des disponibilités le soir et les week-ends. Actuellement, il y a un problème d’accès. Bien que les libéraux nous disent que les gens ont un médecin de famille, encore faut-il qu’ils puissent le voir.»

«Vous savez, ajoute le député de L’Assomption, 40 % des gens qui se présentent à l’urgence auraient pu aller en clinique. Pour ces personnes, l’urgence est le seul accès au réseau de la santé. Il faut que ça change. Le ministre Gaétan Barette a donné de bonnes augmentations aux médecins, sans à peu près rien demander en retour. J’ai déjà eu confiance en M. Barrette. Je l’ai même eu comme candidat au sein de mon équipe. Actuellement, il me déçoit énormément. Ça fait trois ans qu’il est là et il n’y a pas eu d’améliorations, entre autres sur la première ligne.»

«Inacceptable»

En rencontre avec La Revue, François Legault a aussi commenté la décision des hauts dirigeants de Bombardier de s’attribuer une importante hausse de salaire.

«C’est inacceptable. Dès le départ, nous avons dit que c’était un mauvais deal. Nous en avons la preuve ces jours-ci. C’est indécent, d’autant plus que le gouvernement ne veut pas s’en mêler. On s’attendait à ce que les libéraux agissent avec leadership et transparence, ce qu’ils n’ont pas fait.»

Mauvaise planification

Enfin, le chef de la CAQ n’a pas manqué de dénoncer ce qu’il considère comme une mauvaise planification de la part des troupes de Philippe Couillard.

«Le gouvernement gère ses investissements en dents-de-scie. Au début de son mandat, la croissance des dépenses, selon le secteur, était de 1 %. On parle de 4 % et plus pour les deux derniers budgets. Ça aurait été plus habile d’avoir une croissance de 2,5 % par année.»

Selon M. Leglaut, en conclusion, le message qu’envoient les libéraux laisse ainsi entrevoir une mauvaise gestion et une mauvaise planification.

31 dec 2017 Ptit Creux

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités