5° Terrebonne, samedi 25 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Générations Terrebonne s’incline la tête haute
Ne cachant pas leur déception, les candidats de Générations Terrebonne, guidés par Stéphane Berthe, ont su garder le sourire, malgré quelques larmes, au terme du dévoilement des votes. (Photo: Pénélope Clermont)

Générations Terrebonne s’incline la tête haute

Pénélope Clermont

Lundi 6 novembre 2017

Malgré des résultats en deçà des espérances pour Générations Terrebonne, c’est une équipe soudée qui s’est présentée devant ses partisans au terme du dépouillement. À l’instar de 12 de ses candidats, le chef du parti et maire sortant de Terrebonne, Stéphane Berthe, a dû s’avouer vaincu en récoltant 3 512 voix de moins que le nouveau maire, Marc-André Plante.

 

En début de discours, M. Berthe a admis être passé par toute la gamme des émotions au cours de la soirée.


Puis, il s’est exprimé sur la campagne électorale qui venait de se conclure: «Je suis sans mots, honnêtement. […] On a fait une campagne dans nos conditions: propre, intègre, avec un message positif, sans jamais dénigrer qui que ce soit. J'ai peut-être été naïf en pensant qu'en 2017, on pouvait faire une campagne sur des idées et des projets, mais non. Moi, demain matin, je vais me lever, je vais me regarder dans le miroir et je vais être fier», a-t-il déclaré, prenant tout de même le temps de féliciter «les candidats de toutes les équipes» pour leur travail des dernières semaines.


Le chef de Générations Terrebonne a évidemment salué ses trois candidats élus, dont les sourires étaient tristes, soit André Fontaine (district 12), Marc-André Michaud (district 16), Robert Brisebois (district 14). Il n’a pas non plus oublié de souligner l’égalité dans le district 15 entre Nathalie Lepage et Alain De Choinière, de l’ADT. «J’espère que le vote va tomber du bon bord!» s’est-il exclamé en souriant.


Pas un chemin facile


Quant à son propre parcours, il a reconnu ne pas avoir pris le chemin le plus facile, lui qui avait été élu maire intérimaire par ses pairs à la suite du départ de Jean-Marc Robitaille. «J’ai longtemps été en réflexion, et le chemin le plus facile n’aurait pas été celui que j’ai pris, mais j’en suis fier», a-t-il affirmé, tout en remerciant avec émotion les membres de sa famille pour leur soutien des derniers mois.


Pour la suite des choses, M. Berthe n’a pas voulu se commettre. «Je vais être en réflexion. J’ai encore la flamme, j’ai encore le goût de faire avancer Terrebonne, j’aime encore la politique et qui sait, on verra bien dans quatre ans», a-t-il conclu sous les applaudissements.

31 dec 2017 Ptit Creux

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités