22° Terrebonne, lundi 25 septembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Golf Le Boisé : le chalet ne sera pas démoli
Le propriétaire du site du Golf Le Boisé, Eric Vandal, n'a pas obtenu la permission de démolir les bâtiments qui servaient de chalet et de boutique à l'époque où le golf était exploité de façon publique. (Photo : Jean-Marc Gilbert)

Golf Le Boisé : le chalet ne sera pas démoli

Jean-Marc Gilbert

Vendredi 8 septembre 2017

Le chalet et la boutique du Golf Le Boisé, dans le secteur Lachenaie, ne seront pas détruits. La demande déposée il y a quelques semaines par le propriétaire, Eric Vandal, au comité de démolition de la Ville de Terrebonne a été refusée.

La décision a été adoptée à l'unanimité par le comité composé des élus Marc Campagna, Frédéric Asselin et Claire Messier, à l'issue de la séance du 5 septembre.

Plusieurs raisons ont été invoquées pour justifier ce refus. «Le bâtiment comme tel n'était nullement délabré ou vétuste. Il est encore en bon état et il ne présente pas détérioration architecturale ou physique susceptible de nuire au voisinage, affirme le président du comité, Marc Campagna, dans un communiqué de presse. Également, aucun programme de réutilisation du sol n'a été présenté.»

M. Campagna souligne aussi que plusieurs citoyens, dont neuf étaient présents à la séance du 5 septembre, se sont opposés à cette demande.

Comité de sauvetage heureux

Le Comité de sauvetage du Golf Le Boisé est satisfait de la décision rendue et des motifs retenus pour refuser de délivrer un permis de démolition.

«Plus de 500 citoyens, dont la majorité provenant du quartier, ont signifié leur opposition. Les gens se sont mobilisés, car c'est un enjeu très important», commente Serge Gloutnay, porte-parole du comité.

Il fait toutefois appel à la prudence, puisqu'il sait que le propriétaire a 30 jours pour en appeler de la décision.

Le maire de Terrebonne, Stéphane Berthe, se réjouit également de la décision du comité de démolition. «Je le répète : tant que je serai maire, il n'y aura pas de développement résidentiel sur les terrains du golf. Nous allons prendre le temps pour bien évaluer les possibilités quant à l'avenir du site», réitère-t-il par voie de communiqué.

Propriétaire déçu

Le propriétaire Eric Vandal ne nous a pas accordé d'entrevue. Le porte-parole du Golf, Marco Parent, avoue être «déçu du résultat» et «en réflexion» quant à la suite des choses.

Il n'a pas voulu dire si M. Vandal a l'intention de porter la cause en appel et n'a pas voulu se prononcer sur le fait que plus de 500 citoyens se sont opposés à la démolition des bâtiments.

Rappelons qu'en février, le conseil municipal a adopté l'imposition d'une réserve foncière sur le lot pour interdire toute modification majeure au site pendant deux ans. M. Vandal conteste cette mesure devant les tribunaux.

6 octobre 2017 Gal Rive Nord cell

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités