23° Terrebonne, dimanche 28 mai 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

La hausse du compte de la taxe scolaire se confirme
Comme l’avait annoncé le journal La Revue, le conseil des commissaires de la CSA a adopté une hausse du compte de taxe scolaire de 5,31 %.

La hausse du compte de la taxe scolaire se confirme

Gilles Fontaine

Mardi 7 juillet 2015

Le budget 2015-2016 de la Commission scolaire des Affluents (CSA), totalisant 377 M$, a été présenté et adopté à l’unanimité le 30 juin lors du conseil des commissaires. Moins de 20 citoyens ont assisté à cette rencontre et aucune question n’a été soulevée en rapport à ce budget.

Comme il fallait s’y attendre, c’est un budget déficitaire de 2 352 466 $ qui a été adopté. Ce déficit d’exercice est égal à la limite d’appropriation du surplus accumulé au 30 juin 2014. Or, comme le ministère de l’Éducation n’émettra pas de lettre d’autorisation de budget déficitaire tant que les règles budgétaires 2015-2016 n’auront pas été adoptées, c’est un budget «équilibré» sous condition pour lequel a voté le conseil des commissaires. «Nous sommes en attente de l’autorisation du Ministère [confirmant que nous pouvons utiliser nos surplus et ainsi atteindre l’équilibre]», a déclaré le président de la CSA, Thomas Duzyk.

Le taux ne hausse pas, mais le compte augmente

«Nous n’augmentons pas le taux de la taxe scolaire, établi à 0,30951 $ du 100$ d’évaluation. Si ce n’était que de la Commission scolaire, il n’y aurait donc pas de hausse du compte de taxe», a rappelé M. Duzyk. Malgré tout, il est à prévoir une augmentation moyenne de 5,31 % du compte pour la prochaine année scolaire, principalement en raison de la décision des municipalités de modifier le rôle d’évaluation des résidences du territoire, un facteur inclus dans le calcul de la taxe scolaire.

Services aux élèves

«Aucune réduction de services pour les élèves, ni en qualité ni en quantité, ne sera effectuée, malgré les restrictions budgétaires que le gouvernement nous a imposées. Nous sommes fiers du travail accompli. Nous avons suivi les paramètres budgétaires du gouvernement. Nos dépenses d’administration sont minimales et tous les efforts ont été faits», a conclu M. Duzyk.

15 juillet 2017 Aviron Terrebonne cell+

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités