3° Terrebonne, lundi 22 octobre 2018
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Jean et Gagnon s’envolent pour PyeongChang
Marc-Antoine Gagnon lors de la conférence de presse confirmant sa participation aux prochains Jeux olympiques. (Photo : courtoisie)

Jean et Gagnon s’envolent pour PyeongChang

Pénélope Clermont

Mercredi 31 janvier 2018

JEUX OLYMPIQUES 2018

Du 9 au 25 février, les yeux du monde entier, dont ceux des Moulinois, seront tournés vers PyeongChang, où se dérouleront les 23es Jeux olympiques d’hiver. Parmi la délégation canadienne se trouveront les athlètes Olivier Jean et Marc-Antoine Gagnon. Sans oublier l’arbitre de hockey Olivier Gouin.

Lors des deux dernières olympiades, à Vancouver (2010) et à Sotchi (2014), Olivier Jean était à l’œuvre en patinage de vitesse courte piste. Cette fois, l’athlète de Lachenaie prendra part à l’épreuve de départ en groupe en longue piste.

Lorsqu’on lui a parlé en décembre, le patineur de 33 ans était bien sûr satisfait, mais également serein à l’idée de prendre part à ses troisièmes Jeux olympiques, dans une nouvelle discipline qui plus est. «C’est beaucoup de travail et d’investissement. De l’extérieur, on pourrait dire que c’était risqué, mais en même temps, le sport reste toujours un pari. D’autres athlètes peuvent te battre ou tu peux te blesser. Il n’y a aucune certitude dans le sport», a-t-il confié.

Ne tenant rien pour acquis, il comptait ainsi poursuivre l’entraînement afin d’être fin prêt pour le jour J, qui aura lieu le 24 février. «Au niveau où je suis rendu et à l’âge que j’ai, ma capacité physique a atteint sa limite. Le travail de préparation physique est déjà fait, alors je vais plus continuer à raffiner ma technique parce qu’elle n’est pas encore à point en longue piste. Je peux aller chercher plus d’efficacité, a-t-il illustré. Ensuite, je ne ferai plus de changement parce que si je suis trop robotisé, ça ne fonctionne pas. Le mouvement naturel demande moins d’énergie. Mon objectif durant les Jeux sera de me concentrer sur mes adversaires et la stratégie de course, pas ma technique.»

2e présence olympique

Au contraire d’Olivier Jean, Marc-Antoine Gagnon n’a confirmé sa présence à PyeongChang que récemment, soit au cours du week-end du 20 janvier. L’athlète de Terrebonne savait qu’il avait de bonnes chances d’aller en Corée du Sud grâce à un podium obtenu en coupe du monde cette saison, mais rien n’était assuré. On sait maintenant que le skieur prendra part à l’épreuve des bosses, dont la qualification est prévue le 9 février (le 8 février, heure du Québec) et la finale, le 12 février.

Les Jeux arrivant en milieu de saison, le skieur a déjà une bonne idée de la descente qu’il réalisera. Ne reste maintenant qu’à peaufiner les détails. «Le plus gros défi était les qualifications. La pression est tombée depuis que je sais que je vais à PyeongChang. Je ne suis plus stressé, même si je serai sans doute fébrile la veille de l’épreuve. Je fais le meilleur ski de ma carrière en ce moment, alors je me sens en confiance», a témoigné l’athlète de 26 ans.

Celui qui comptera plusieurs partisans au bas de la piste, soit ses parents, sa sœur, sa conjointe ainsi que ses beaux-parents, espère bien sûr offrir la meilleure performance de sa vie, mais souhaite aussi profiter de cette deuxième expérience olympique pour emmagasiner le plus de souvenirs possible.

Un officiel de Terrebonne

Sur la glace du hockey masculin, on retrouvera un autre Terrebonnien, en l’occurrence Olivier Gouin, qui agira à titre d’officiel. Âgé de 26 ans, Olivier arbitre régulièrement dans la Ligue américaine de hockey et il a été à l’œuvre lors des Championnats du monde de hockey il y a quelques mois. Il a été sélectionné pour PyeongChang à la suite d’un camp d’évaluation qui avait lieu cet été en Suisse.


LISEZ AUSSI : http://www.larevue.qc.ca/actualites_au-dela-un-reve-un-objectif-n45442.php

18 janvier 2018 - Vitrerie Gascon Cell

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités