2° Terrebonne, samedi 24 février 2018
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Moins d'accidents, plus de constats de vitesse
Éric Hallé, Marc Brisson et Sylvain Pelletier ont tracé le bilan de l'année 2017. La police de Terrebonne a répondu à plus de 33 000 appels et travaillé sur plus de 1 800 enquêtes. (Photo : Jean-Marc Gilbert)

Moins d'accidents, plus de constats de vitesse

Jean-Marc Gilbert

Mercredi 7 février 2018

BILAN DE POLICE DE TERREBONNE

C'est un bilan 2017 marqué par une importante baisse du nombre d'accidents, mais une hausse plutôt importante du nombre de constats d'infraction relatifs à la vitesse qu'a présenté le chef du Service de police intermunicipal de Terrebonne/Sainte-Anne-des-Plaines/Bois-des-Filion, Marc Brisson, accompagné de ses adjoints Éric Hallé et Sylvain Pelletier, le 1er février.

M. Brisson était satisfait d'annoncer que le nombre d'accidents avec dommages matériels est passé de 1 104 à 720, une amélioration de 34,7 %. Pour ce qui du nombre d'accidents avec blessés, on note une diminution de 4 % (de 371 à 356). Un accident mortel figure également au bilan 2017. S'il considère qu'il s'agit d'un bon bilan considérant la hausse de la population, et donc du nombre de conducteurs, il constate que des progrès restent à faire. «En dépit des campagnes de sécurité routière, certains automobilistes ne comprennent pas l'importance d'adopter des comportements sécuritaires», a déploré M. Brisson.

En effet, c'est toujours la vitesse qui arrive en tête de liste des infractions commises par les automobilistes. Parmi les 32 456 constats émis, 9 341 l'ont été pour la vitesse. Questionné à ce sujet au terme de la conférence de presse, il a rappelé que «la sécurité routière est l'affaire de tous, pas juste de la police», en plus de mentionner qu'il s'agit «d'un enjeu préoccupant et qui amène constamment le plus de plaintes au service de police».

Stupéfiants

En matière de stupéfiants, 20 perquisitions ont été effectuées en 2017 par rapport à 8 en 2016. Seulement deux arrestations ont été effectuées. Éric Hallé, directeur adjoint à la division des enquêtes, indique que les policiers s'assurent d'être le plus avancés possible dans l'enquête avant d'arrêter des suspects pour accélérer le processus judiciaire et éviter le recours à l'arrêt Jordan. 

En ce qui concerne le projet Quiétude, deux fois moins de visites de parcs ont été enregistrées (1 395 comparativement à 3 047). On dénombre 102 arrestations, 52 de moins qu'en 2016. Des baisses attribuables au mauvais temps et au fait que l'escouade a ciblé des parcs plus problématiques.

Sylvain Pelletier, directeur adjoint à la surveillance du territoire, a pour sa part énuméré les nombreuses interventions réalisées en matière de prévention, que ce soit dans les écoles, dans les bars pour contrer l'alcool au volant ou dans la cadre de divers programmes comme Sécur-Or et PAIR.

31 dec 2017 Lise Viau cell

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités