-4° Terrebonne, samedi 24 février 2018
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Pas de contestation de la part de Michel Morin

Pas de contestation de la part de Michel Morin

Mercredi 7 février 2018

ALLOCATIONS DE DÉPART ET DE TRANSITION

L'ex-conseiller de la Ville de Terrebonne Michel Morin n'a toujours pas contesté  la décision prise par le comité exécutif de ne pas lui verser les allocations de départ et de transition totalisant plus de 100 000 $ auxquelles il aurait droit. La Ville affirme n'avoir été saisie d'aucune demande ou requête, ni d'aucun document de nature judiciaire à l'effet que l'ex-conseiller voudrait mettre la main sur les sommes en question, et ce, depuis la décision prise par l'exécutif, le 6 décembre. La décision de l'exécutif était basée sur le contenu des affidavits de l’Unité permanente anticorruption (UPAC) ayant mené aux perquisitions effectuées au domicile de M. Morin et aux quatre coins de Terrebonne, en juillet 2016, nous indiquait le maire Marc-André Plante dans un entretien téléphonique à ce sujet, en décembre. Aucune accusation n'a été portée contre qui que ce soit depuis ces perquisitions. Les montants des allocations ont été mis en réserve dans les coffres de la Ville. La Revue a tenté de joindre M. Morin pour en savoir plus, mais il ne nous avait pas rendu notre appel au moment de mettre sous presse. (Texte : Jean-Marc Gilbert/Photo : archives)

31 dec 2017 Lise Viau cell

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités