2° Terrebonne, vendredi 24 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Le péquiste Gilles Labbé l'emporte avec une majorité écrasante

Jeudi 1 janvier 1998

Le candidat péquiste Gilles Labbé a littéralement pulvérisé ses deux adversaires lors de l'élection reportée du 14 décembre dernier dans le comté de Masson. Celui qui sera très bientôt l'ex-maire de Le Gardeur a dominé ses deux jeunes adversaires par plus de 12 500 voix, amassant 64 % des votes exprimés par les électeurs.

Gilles Bordonado

Cette victoire est au-delà de toutes attentes pour Gilles Labbé, qui est, on ne peut plus heureux de la tournure des événements: "On visait 60 % du vote, ce que l'on considérait alors comme une bonne victoire. Avec 64 % et une majorité de plus de 12 000 voix, la victoire est incroyable. Je ne pensais jamais que l'on était aussi fort", déclarera le nouvel élu.

Ce succès, M. Labbé l'a expliqué par la présence virtuelle d'Yves Blais au cours des deux dernières semaines de campagne. "Il a toujours été avec nous", a-t-il lancé aux partisans péquistes regroupés au Centre communautaire de Charlemagne.

Le travail des péquistes a été irréprochable sur le terrain, selon lui. Il semble que M. Labbé ait raison. L'appel lancé par le premier ministre Lucien Bouchard vendredi à Mascouche a été entendu par les bénévoles et la nouvelle recrue Labbé: "Je suis connu à Charlemagne et Le Gardeur, mais les gens de Mascouche et de La Plaine se demandaient qui j'étais. Au cours de la courte campagne, j'assistais à 14 ou 15 activités par jour. Les téléphones ne dérougissaient pas, on voulait me rencontrer. Il y a eu les reportages dans les journaux et à la télévision qui ont suscité de l'intérêt. Il fallait rassurer les gens et je leur ai prouvé que j'étais abordable. Je ne suis pas comme Yves Blais, mais je vais travailler un peu comme lui, je veux être près des gens", d'ajouter le péquiste.

Le nouveau représentant de Masson a indiqué qu'il entendait être un bon député et être présent sept jours sur sept pour ses électeurs, comme il le fut pendant ses 16 ans comme conseiller municipal et maire. Il passera trois jours à Québec et quatre dans son comté. Il entend développer des liens privilégiés avec les fonctionnaires du gouvernement pour faire cheminer les dossiers du comté. Il a aussi confirmé le maintien du bureau de comté à Mascouche et des attachées politiques de M. Blais.

En conclusion, il a remercié les électeurs de leur confiance et a noté que ceux-ci n'auront jamais à regretter cet appui. Il va travailler d'arrache-pied pour eux.

Le candidat péquiste Gilles Labbé a littéralement pulvérisé ses deux adversaires lors de l'élection reportée du 14 décembre dernier dans le comté de Masson.

17 decembre 2017 Sports Expert cell

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités