-1° Terrebonne, jeudi 23 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Le péquiste Gilles Labbé veut un mandat fort des électeurs

Jeudi 1 janvier 1998

Gilles Labbé, candidat péquiste dans le comté de Masson en vue de l'élection reportée du 14 décembre, désire obtenir un mandat fort des électeurs de Masson.

Gilles Bordonado

Multipliant les déplacements et rencontres de groupes (10 à 12 par jour) dans le comté depuis sa nomination en remplacement du regretté Yves Blais, M. Labbé avoue une certaine frustration de ne pas pouvoir rencontrer tout le monde aussi rapidement qu'il le voudrait à cause de son agenda chargé.

Lors d'une conférence de presse au cours de laquelle il a obtenu l'appui des maires Daniel Bélec de La Plaine et René Després de Charlemagne, M. Labbé a conjuré les citoyens de voter le 14 décembre et de lui donner une majorité record.

Craignant une désaffection des électeurs qui savent déjà qu'un gouvernement péquiste est élu, M. Labbé souligne l'importance pour les électeurs d'aller voter car l'élection n'est pas gagnée. Jean Charest et Mario Dumont, ainsi que les deux permanences nationales du PLQ et de l'ADQ, appuie à fond de train les organisations locales de leur formation pour venir à bout de celle que plusieurs considèrent comme la meilleure organisation électorale péquiste au Québec. "Ce n'est pas acquis, ce n'est pas gagné. Si nous sommes trop confiants, il y a alors un réel danger", de dire le maire Bélec.

"Les travailleurs péquistes travaillent très forts. Ils n'ont jamais lâché. La machine est là, on va se battre", d'ajouter M. Labbé.

Ce dernier mentionne qu'il a pris connaissance de nombreux dossiers locaux depuis sa nomination et qu'il est prêt à se battre pour faire valoir les intérêts de ses concitoyens. Mais avant tout, il faut qu'il soit élu et il conjure les électeurs de faire valoir leur vote et de lui donner un mandat fort.

Le candidat péquiste Gilles Labbé a reçu l'appui des maires René Després et Daniel Bélec en vue des élections reportées qui doivent avoir lieu le 14 décembre dans le comté de Masson.

24 novembre 2017 Rive nord bas

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités