16° Terrebonne, mercredi 26 septembre 2018
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

PERSONNALITÉ DE L'ANNÉE : Guillaume Tremblay
Guillaume Tremblay, maire de Mascouche et personnalité de l'année 2014 selon l'équipe de rédaction de La Revue.

PERSONNALITÉ DE L'ANNÉE : Guillaume Tremblay

Karine Limodes

Vendredi 26 décembre 2014

Guillaume Tremblay : maintenir le cap contre vents et marées

Le maire de Mascouche Guillaume Tremblay n’a certes pas fait l’unanimité au cours de sa première année de mandat, mais force est d'admettre qu’il a été fort pro­actif. Dès son entrée en fonction. Il n’aura pas eu peur de mettre de l’avant ses idées et de chambouler la culture à l’hôtel de ville. Pour des projets allant de l’annonce d’un nouveau poste de police à la conclusion des dossiers du Domaine seigneurial et de l’aéroport, La Revue lui décerne en 2014 le titre de Personnalité de l’année.

Si son prédécesseur à la mairie, Richard Marcotte, s'était illustré en 2012 dans cette catégorie pour avoir sombré en disgrâce, Guillaume Tremblay décroche la palme pour de tous autres motifs.

D'abord, pour avoir défendu avec éloquence le projet de pôle multifonctionnel aux retombées potentielles de près d'un milliard de dollars en investissements.

Ensuite pour avoir mené de front son projet de délocalisation de l'aéroport en terres agricoles malgré la grogne citoyenne.

En bout de piste, il aura donné le choix aux usagers de relever le défi de gérer à leurs frais cette infrastructure, une facture qu'ils ont reconnu ne pouvoir assumer. Acceptant que le projet ait été contraint d'avorter, Guillaume Tremblay a conclu une entente avec la Corporation de l'aéroport pour fermer le site en 2016.

Second grand dossier (finalement) arrivé à conclusion : l'achat du Manoir seigneurial  à des fins municipales. Bien qu'encore une fois cette décision n'ait pas fait l'unanimité, le maire a maintenu le cap avec la force de ses convictions se faisant un devoir de protéger ce joyau patrimonial. La ViIIe multiplie à l'heure actuelle les démarches pour obtenir des subventions afin d'épargner le portefeuille des citoyens.

Enfin, le maire et son conseil sont allés de l'avant avec l'acquisition d'un terrain en vue d'accueillir le futur poste de police, les effectifs étant à l'étroit depuis bon nombre d'années sur la rue Dupras. La nouvelle construction devrait s'élever en bordure de l'autoroute 25 dès la fin 2016.

2018-01-16 au 12-31 Monde à Vie CEL

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités