17° Terrebonne, samedi 22 juillet 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Plus de 100 commerçants réclament la suspension des travaux
La pétition réclamant la suspension des travaux d’aménagement du Chemin Gascon a été signée plus 434 personnes, dont 107 commerçants de l’artère. (Photo : Pénélope Clermont)

Plus de 100 commerçants réclament la suspension des travaux

Jean-Marc Gilbert

media@larevue.qc.ca

Mardi 11 juillet 2017

La grogne persistante des commerçants du chemin Gascon au sujet du réaménagement de cette artère a marqué la séance du conseil municipal de Terrebonne du 10 juillet. Une pétition signée par 434 personnes, dont 107 commerçants, et réclamant la suspension des travaux le temps de tenir une réelle consultation, a été déposée au cours de la séance.

Avant la rencontre, le point 6.5, qui prévoyait l’adoption partielle d’une soumission pour les travaux de construction sur cette artère routière, a été retiré de l’ordre du jour à la satisfaction des pétitionnaires.

C’est que le montant de 3 684 991 $ du seul soumissionnaire (Pavage des Moulins) excédait de plus de 30 % l’estimé de 2 735 772,64 $ préparé par la firme Comeau experts-conseils. Une nouvelle proposition formulée par le soumissionnaire pour l’exécution partielle des travaux n’a pas fait l’unanimité des membres du conseil, d’où le retrait du dit point.

« Il y avait division pendant la rencontre plénière, avant la séance. C’est un dossier très important tant pour les commerçants que pour les citoyens. Il est donc important de prendre le temps de les écouter », d’expliquer le maire suppléant Paul Asselin, au terme de la séance. Ce dernier présidait l’assemblée en l’absence du maire Stéphane Berthe, actuellement en vacances.

Pétition

Jeannette Meunier de l’entreprise G.E.D.N, qui possède notamment le bâtiment situé au 1421 chemin Gascon, s’est présentée au micro lors de la période de questions pour déposer la pétition.

« Nous [les signataires] demandons une suspension temporaire des procédures d’aménagements du chemin Gascon tant qu’une véritable consultation et prise en compte des commerçants et citoyens ne sera pas faite », peut-on lire dans le texte. On y juge aussi que « les citoyens et les commerçants furent mis devant le fait accompli » et que le réaménagement proposé entre les autoroutes 25 et 640 ne convient pas.

Vers un règlement à La Plaine?

D’autres interventions au micro touchaient le dossier des propriétaires des rues des Bernaches et des Bouvreuils, dans le secteur de La Plaine, dont les terrains cachent des débris de voitures. Les avocats des deux parties se sont rencontrés le 7 juillet et ont convenu que « des expertises plus poussées » allaient être menées cet été avant de songer à discuter d’un possible règlement à l’amiable », a résumé Paul Asselin, lorsqu’interpellé à ce sujet par Ève Duhamel, candidate indépendante dans le quartier 3 et Alain Brisebois, l’un des porte-paroles du regroupement des propriétaires. Le maire suppléant n’est pas allé plus loin dans les explications, étant donné la judiciarisation du dossier.

La vigie de la vérificatrice débute

Par ailleurs, notons que le mandat de la vérificatrice générale qui est d’assurer « une vigie des opérations significatives de la Ville en matière de gestion contractuelle, de transactions immobilières et d’opérations de zonage » a débuté le 11 juillet. Ce mandat découle d’une recommandation du ministre des Affaires municipales du Québec datant d’avril dernier. Le conseil a autorisé le plan de mission de la vérificatrice générale Claire Caron et le versement d’un montant de 180 000 $ pour mener à bien ce mandat. Mme Caron déposera un premier rapport trois mois après le début du mandat et un rapport final en décembre.

25 mai 2018 Implantologie cell

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités