13° Terrebonne, lundi 25 juin 2018
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Pour bien conserver les milieux naturels
Cette carte était affichée à l’entrée de la salle où s’est tenue la réunion. (Photo : courtoisie)

Pour bien conserver les milieux naturels

Mardi 19 décembre 2017

La Ville de Mascouche a convié les propriétaires vivant dans les cinq grands milieux naturels identifiés comme écosystèmes prioritaires à une séance d’information, le 29 novembre, visant à les renseigner sur les actions à poser pour assurer la conservation de ces milieux et leur aménagement durable.

Près de 300 propriétaires habitent dans l’une des cinq zones identifiées dans le Plan directeur des milieux naturels, réalisé en 2014 par la Ville. Au total, le Bassin versant du ruisseau Saint-Charles, le Boisé de Mascouche – Saint-Roch, le Boisé du sentier de la Presqu’île, le Marécage de Mascouche et les Tourbières du ruisseau Noir représentent près 40 % de la superficie de la municipalité, explique Pascal Dubé, directeur du Service de l’environnement de la Ville. Le Boisé de Mascouche – Saint-Roch est le plus gros des cinq. Situé au nord de la ville, il englobe notamment la forêt du Domaine seigneurial.

Cahiers spécifiques

Grâce à des cahiers spécifiques à chacun des secteurs et conçus en collaboration avec Nature-Action Québec et la Ville, avec le soutien financier de la Fondation de la faune du Québec, les Mascouchois présents pouvaient mettre la main sur d’importantes informations concernant «les bonnes pratiques en lien avec l’écosystème dans lequel leurs terrains se trouvent, de même que des options de conservation et des conseils pour la réalisation d’aménagements forestiers durables», indique Mascouche.

«Les gens ont été sondés une première fois en 2014 sur les préoccupations qu’ils ont au sujet de leur terrain. On offre donc une solution pour répondre à une partie de leur besoin, sans ajouter de réglementation. Ils pourront donc agir librement et de façon responsable sur leur environnement», résume M. Dubé.

Des représentants d’Hydro-Québec, du Conseil des bassins versants des Mille-Îles, de la MRC Les Moulins, de Nature-Action et de la Fiducie de conservation des écosystèmes de Lanaudière assuraient l’animation de kiosques aménagés dans la salle du Pavillon du Grand-Coteau, où se tenait la rencontre.

18 janvier 2018 - Vitrerie Gascon Cell

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités