-6° Terrebonne, lundi 22 janvier 2018
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Résultats dévoilés et un agrandissement qui se fait attendre
Le CISSS de Lanaudière dresse un bilan positif de sa création, malgré des lenteurs administratives dans le projet d’agrandissement du CHPLG. (Photo : archives)

Résultats dévoilés et un agrandissement qui se fait attendre

Gilles

Fontaine

presse@larevue.qc.ca

Mardi 5 décembre 2017

Il y a quelques semaines, la direction du CISSS de Lanaudière a dévoilé certains résultats concrets réalisés au profit de la population depuis la création de ces centres intégrés de santé et de services sociaux, il y a plus de deux ans.

Depuis plusieurs années, le sujet le plus abordé est certes l’accès à un médecin de famille.

L’accessibilité

«En date du 31 mai 2017, 27 419 Lanaudois étaient inscrits au Guichet d’accès à un médecin de famille (GAMF). À cette date, 78 % de la population bénéficiait d’un médecin de famille, comparativement à 63 % il y a deux ans environ. De plus, de nouveaux médecins de famille sont attendus d’ici la fin de l’année dans la région, ce qui contribuera à une plus grande prise en charge de patients», explique Pascale Lamy, adjointe au PDG - relations publiques et chef du service des communications au CISSSL.

«Pour les médecins les soirs et fins de semaine, ajoute-t-elle, les médecins qui sont regroupés en groupe de médecine de famille sont assujettis à des heures d’ouverture qui incluent les heures défavorables (donc les soirs et fins de semaine), selon leur niveau d’inscription. Les GMF sont ouverts tous les soirs ainsi que les samedis et dimanches de jour.»

Toutefois, après nos vérifications, nous avons remarqué que plusieurs GMF de Terrebonne et de Mascouche n’offrent pas de possibilité de rendez-vous les week-ends. Ces GMF reçoivent cependant des patients sans rendez-vous les fins de semaine (avec priorité donnée aux patients inscrits dans ces GMF).

L’urgence

Le séjour moyen à l’urgence des usagers couchés sur civière s’est grandement amélioré, et ce, malgré une augmentation des visites au Centre hospitalier Pierre-Le Gardeur (CHPLG). Ce séjour a, il est vrai, connu une amélioration, passant de 27,5 heures en 2014-2015 à 14,7 heures en septembre 2017. Cependant, le taux d’occupation des civières à l’urgence du CHPLG est encore l’un des plus élevés au Québec à 122 % (donnée de décembre 2017).

Agrandissement du CHPLG

Autre sujet chaud, le projet d’agrandissement pour l’ajout de 150 lits au CHPLG annoncé en 2010.

«Nous sommes présentement à l’élaboration du dossier d’opportunité. Le dossier est mené par la Société québécoise des infrastructures en collaboration avec le ministère de la Santé et le CISSS de Lanaudière. Le dépôt du dossier au conseil des ministres est présentement prévu pour le printemps 2018. Lorsque le dossier d’opportunité sera approuvé, nous procéderons à l’élaboration du dossier d’affaires, dont la finalité est la production des plans et devis pour construction. Vu l’envergure du projet, cette étape pourrait durer jusqu’à 18 mois. Par la suite, l’appel d’offres pour construction sera lancé et le projet d’agrandissement durera environ 36 mois», précise Mme Lamy.

En d’autres termes, les travaux d’agrandissement ne devraient pas être exécutés avant encore plusieurs années.

L’ensemble du bilan du CISSS de Lanaudière peut être consulté au www.cisss-lanaudiere.gouv.qc.ca.

31 dec 2017 Lise Viau cell

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités