15° Terrebonne, mardi 24 octobre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Rêver sa vie
Alexandra écrit beaucoup pour aider les gens à organiser le voyage de leur rêve et peut-être même, qui sait, les inciter à vivre la vie dont ils rêvent. (Photo: Courtoisie)

Rêver sa vie

Veronick Talbot

Mardi 18 avril 2017

Si elle admet avoir eu quelques craintes au moment de quitter Montréal pour un pays dont elle ne connaissait que le nom, Alexandra Labadie-Racine ne regrette en rien ce choix qu’elle a pris à l’âge de 23 ans. Se promenant aujourd’hui entre l’Australie et l’Indonésie, elle est plus que jamais ancrée dans le moment présent, vivant son rêve… et rêvant sa vie.

Depuis deux mois, elle et son conjoint ont emménagé dans la nouvelle villa qu’ils ont fait construire à Canggu, sur la côte est de Bali. «Nous demeurons à côté de la villa de nos cinq meilleurs amis. Nous formons une grande famille et nous nous sentons super bien ici.»

Pas étonnant que dans ces circonstances, le couple nourrisse l’ambition de construire une deuxième villa, tout juste à côté d’où il demeure. «Lorsque nous sommes arrivés à Bali pour la première fois, nous faisions sans cesse des allers-retours entre l’Indonésie et l’Australie. Nous retournions à notre vie plus sédentaire pendant trois semaines, histoire de mettre quelques sous de côté, pour ensuite revenir en Indonésie trois autres semaines, et ainsi de suite. Et nous sommes encore dans cette dynamique de vie. Lorsque nous ne sommes pas à Bali, mon conjoint Luke travaille sur des plateformes pétrolières alors que moi, j’ai lancé ma propre entreprise, Solfar Communications, qui m’occupe énormément. Solfar est un mot en Islande qui signifie “les voyageurs du soleil”. Je trouve que ça me représente bien», témoigne la Terrebonnienne en souriant.

Elle poursuit : «Je fais de la gestion de médias sociaux et de campagnes promotionnelles, et je me spécialise en “street marketing”. Ça va très bien. J’ai des clients au Japon, au Canada et en Australie. J’écris beaucoup aussi. J’adore la création de contenus, c’est une passion pour moi.»

Des expériences à partager

D’ailleurs, Alexandra écrit beaucoup pour aider les gens à organiser le voyage de leur rêve et peut-être même, qui sait, les inciter à vivre la vie dont ils rêvent. «Il y a beaucoup de gens de tous âges qui rêvent de l’Asie et de l’Australie, mais qui ne savent pas par où commencer. J’aime donner des conseils aux gens pour les aider à planifier leur voyage. Parce que dans les livres, on ne dit pas nécessairement comment voyager de façon pratique, ou encore où aller pour sortir des sentiers battus. Ça vaut la peine de voyager comme des locaux, et c’est accessible. Je suis allée en Malaisie, à Taiwan, à Singapour, dans les Alpes japonaises… Et ce n’est pas épeurant. C’est possible de voir l’Asie. Et c’est possible de vivre ailleurs, aussi. C’est le message que je veux transmettre par les textes que je publie sur la plateforme NERDS (http://www.nerds.co/author/alexandra-lr/), mais aussi par mon expérience.»

Il est d’ailleurs possible de suivre Alexandra par le biais des applications Hidden Place et Instagram (@alexandralabadieracine), ainsi que sur Facebook (@AlexandraLabadieRacineTravelBlogger). Vous verrez, son quotidien vous fera rêver : des levers du soleil comme nulle part ailleurs, la plage à deux minutes de la maison, les volcans, les marchés, le yoga… «On a trouvé notre style de vie. Celui qui nous convient. Et c’est ça, le secret. Si tu fais toujours la même chose, chaque année, est-ce que tu vis réellement? Moi, je n’ai pas de dette, ni de loyer et je peux partir quand je le souhaite. Je n’achète pas beaucoup de vêtements et mes choses tiennent dans quelques boîtes, dans un cabanon. Je souhaite conserver ce mode de vie nomade pour le moment. C’est sûr que je veux un jour fonder une famille. Nous avons d’ailleurs acheté trois hectares de terre à Margaret River, en Australie, dans le but de nous faire construire une maison, mais nous n’en sommes pas encore là.»

Ignorer la peur

Peut-être que votre rêve ressemble à celui d’Alexandra et que son histoire vous donnera envie de plonger tête première dans l’aventure, tout comme elle. Peut-être aussi que votre rêve est tout autre. Mais quelles que soient vos plus grandes aspirations, la Terrebonnienne a cette philosophie inspirante qui peut s’adapter à tous. «Il faut se faire confiance et faire confiance à la vie. Tant de gens laissent la peur se mettre sur leur chemin. Ils se disent que ce n’est pas le bon moment ou qu’ils ne savent pas comment faire. Moi, je dis : lancez-vous! C’est la meilleure façon d’apprendre. Une fois lancé, on n’a plus de filet, et on n’a donc pas le choix d’apprendre et d’avancer. Tout se met alors à bien aller très naturellement : du moment où l’on arrête d’avoir peur, tout se place.»

 

LISEZ AUSSI: http://www.larevue.qc.ca/actualites_histoire-un-voyage-eternel-n41591.php

31 dec 2017 Ptit Creux

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités