1° Terrebonne, mercredi 22 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Satisfaction malgré les résultats
Le candidat indépendant à la mairie de Mascouche François Collin est heureux du travail qu’il a accompli. «Je me suis donné jusqu’au bout. Je n’ai aucun regret.» (Photo: archives)

Satisfaction malgré les résultats

Gilles Fontaine

Lundi 6 novembre 2017

Bien qu’il n’ait pas été élu au poste de maire de Mascouche, le candidat indépendant François Collin aura réussi à récolter 17,3% des voix, alors qu’il faisait la lutte au maire Guillaume Tremblay ainsi qu’à une deuxième candidate indépendante, Line Lavallée, qui n’a récolté que 7 % du scrutin.

 

Joint en fin de soirée, François Collins’est dit heureux du travail qu’il a accompli. «Je me suis donné jusqu’au bout. Je n’ai aucun regret. Jamais je ne pourrai dire "j’aurais dû". Je n’étais pas d’accord avec certaines décisions et je me suis impliqué comme il se devait.»


Respect de la démocratie


Quant à la décision des citoyens, François Collin l’accepte avec philosophie. «Je respecte la décision des citoyens. Je suis aussi un Mascouchois et maintenant, je souhaite le meilleur pour tout le monde. Au fond, nous sommes tous voisins et nous partageons plein de choses, a-t-il ajouté. Je n’ai pas encore analysé tout ça. Il m’est donc difficile de décider maintenant quelle sera mon implication future. Je ne le sais pas encore. J’aimerais vraiment laisser décanter tout ça.»


Pour sa part, Line Lavallée a déclaré: «Je suis tout de même contente de l’élection. Je n’avais pas d’équipe et j’ai obtenu 7 % des voix. Ça a été une très belle expérience. J’ai pu au moins m’exprimer, c’est ce qui est important. Je félicite Guillaume Tremblay pour son élection.»


Fier de sa campagne


Le candidat indépendant Denis Nadeau, qui affrontait Eugène Jolicoeur dans le district Laurier, s’est dit déçu. «C’est certain que je le suis, mais je n’ai pas d’amertume. C’est la démocratie et il faut l’accepter. Je suis fier de la campagne que j’ai menée. Je n’avais pas l’équipe d’Eugène et nous avons vraiment tout donné. J’avoue que je n’avais pas ce signe lors de mon porte-à-porte. Je croyais pouvoir l’emporter. Les citoyens en ont décidé autrement.»


Même son de cloche chez la candidate indépendante Fabienne Robert, qui affrontait Bertrand Lefebvre dans le district Du Coteau. «Ça a été une première expérience agréable. J’ai fait de belles rencontres. Je suis satisfaite du travail accompli pendant la campagne. C’est beaucoup de travail. C’est certain que puisque j’y ai touché un peu, j’ai encore envie de m’impliquer. Disons que ce n’est pas impossible. J’aurai toujours un regard sur les affaires municipales», de conclure Mme Robert.

1 an Brisson 2018

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités