-9° Terrebonne, lundi 20 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Un investissement de 1 140 000 $ du gouvernement du Québec

Jeudi 1 janvier 1998

Agrandissement et rénovation majeurs du CLSC Lamater

Le 7 décembre, le ministre de la Santé, Jean Rochon, a autorisé le lancement des études visant à effectuer des travaux d'agrandissement et de rénovation majeurs au CLSC Lamater de Terrebonne. Cette annonce, qui a enthousiasmé les dirigeants de l'institution, a été faite la semaine dernière par la députée de Terrebonne, Mme Jocelyne Caron.

Gilles Bordonado

465 mètres carrés de plus

Ces travaux d'une valeur estimée de 1 140 000 $ permettra d'agrandir l'édifice de 465 mètres carrés et de rénover 1 034 mètres carrés de la bâtisse existante de 1 620 mètres carrés. C'est donc dire qu'en plus d'un ajout de 25 % d'espace, près du deux tiers de la superficie du bâtiment sera réaménagé.

Selon le directeur général par intérim, François Simard, les professionnels devraient être embauchés en début d'année. Les travaux suivront en 1999 et les dirigeants du CLSC Lamater espèrent qu'ils seront complétés en août, car le bail pour les locaux du service de santé au travail à Mascouche, vient à échéance à cette période.

Demandé depuis quelques années, ces travaux amélioreront grandement le service à la clientèle. En effet, ce réaménagement favorisera un redéploiement adéquat des travailleurs en fonction des besoins.

Cette amélioration des aménagements aura un impact direct sur la productivité des employés dont certaines conditions de travail ne sont pas toujours faciles. On note par exemple des bureaux dans le corridor et le hall d'entrée à l'étage et le manque criant de salles de rencontre, qui a même forcé le conseil d'administration à tenir une réunion dans un corridor !

Les réaménagements

Mme Monique Beauchamp, adjointe administrative et porteuse du dossier, a noté que le sous-sol accueillera deux grandes salles de réunion, les services de maintien à domicile, de prélèvement et de vaccination et des entrepôts. Dotés de ses propres portes d'accès, d'une rampe et d'une porte automatisée, ces espaces seront utilisés par les groupes communautaires et les intervenants du CLSC qui oeuvrent auprès d'eux. L'important va-et-vient des membres de ces groupes n'affectera donc pas les autres utilisateurs du CLSC.

Le premier plancher abritera les services médicaux courants les services psychosociaux et de santé mentale. On aménagera deux salles d'attente, une pour les services courants et une pour la santé mentale, pour les patients désirant rencontrer un des 14 médecins du CLSC ou un professionnel de santé mentale.

Quant au deuxième plancher, il recevra les travailleurs et travailleuses dédiés aux services à la famille, à l'enfance et à la jeunesse. Les employés oeuvrant au service de santé au travail seront rapatriés au CLSC, le département ne louant plus d'espaces à Mascouche, économisant 24 000 $ en loyer par an.

Mme Beauchamp espère dégager une marge de manoeuvre qui permettrait l'ajout de plusieurs places de stationnement.

Une vision à long terme

L'édifice comptera un total de sept salles de réunion, dont quatre au sous-sol. Certains de ces espaces permettront éventuellement d'accueillir de nouveaux services.

Mme Nicole Clouâtre, directrice des communications à la Régie régionale de la santé et des services sociaux de Lanaudière, a noté que cette annonce répond non seulement aux besoins nés de la croissance de la population dans la MRC des Moulins, mais aussi à la consolidation future des services de santé et sociaux de la région. Dans ce sens, cette annonce avisée permettra au CLSC Lamater de répondre aux besoins présents, mais aussi à venir.

Le CLSC, un leader

Pour Mme Diane Bourgeois, présidente du CLSC Lamater, cette annonce est une excellente nouvelle et prouve selon elle, l'importance du rôle et des services offerts par le CLSC dans sa communauté. Mentionnant que l'institution continuera à jouer un rôle de leader dans la région, la présidente a souligné que le CLSC entendait développer encore plus son partenariat avec le monde communautaire et les cliniques privées.

Elle a évidemment applaudi cette annonce, qui démontre l'oreille attentive qu'a le gouvernement à la situation de la santé et des services sociaux dans la MRC des Moulins.

Québec est sensible aux besoins

Pour la députée Jocelyne Caron, cette annonce est une preuve de la sensibilité du gouvernement aux besoins du milieu. Elle avoue qu'un rattrapage est nécessaire dans Lanaudière et que celui-ci s'ffectuera peu à peu au cours des prochaines années suite à l'atteinte du déficit zéro. Elle a vanté le travail des professionnels du CLSC qui ont su présenter un projet bien préparé, hautement justifié et très défendable auprès du ministère.

1 an Brisson 2018

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités