25° Terrebonne, lundi 21 mai 2018
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Un premier coup de pelle pour la piscine
Les conseillers municipaux de Mascouche ainsi que des représentants de tous les paliers de gouvernement entourent Guillaume Tremblay, maire de Mascouche, et Martin Perreault lors de la pelletée de terre officielle. (Photo : Gilles Fontaine)

Un premier coup de pelle pour la piscine

Gilles

Fontaine

presse@larevue.qc.ca

Mardi 15 mai 2018

Le 15 mai avait lieu la première pelletée de terre sur le site du futur complexe aquatique de Mascouche, événement annonçant officiellement le début des travaux de construction. C’était aussi l’occasion de dévoiler le nom du complexe : le Centre aquatique JC Perreault.

Les citoyens verront donc bientôt s’ériger la bâtisse, dont l’ouverture est prévue à la fin de 2019.

Le complexe comportera, entre autres, un bassin de 8 corridors de 25 mètres aménagés selon les normes de la Fédération internationale de natation (FINA), ainsi qu’un bassin récréatif où l’on retrouvera une plage et des jeux d’eau. Rappelons que le coût du projet ne pourra excéder 13,1 M$.

Une pelletée de terre très attendue

«Nous sommes très heureux de voir se concrétiser ce complexe attendu avec impatience par les citoyens. L’évolution de ce projet est telle qu’espérée, et nous tiendrons la population au courant du développement des prochaines étapes, car nous savons tout l’engouement qui entoure la construction du complexe aquatique», a souligné le maire Guillaume Tremblay, qui avait fait de l’implantation d’une piscine municipale une promesse électorale en 2013.

«Notre partenariat avec la Ville de Mascouche nous permettra non seulement de faire bénéficier les citoyens d’une offre d’activités élargie, mais aussi de redonner à la communauté», a affirmé Benoit Ricard, qui sera l’un des gestionnaires du centre. En effet, tout comme pour le Complexe JC Perreault à Saint-Roch-de-l’Achigan, les profits d’exploitation seront remis à la lutte au le décrochage scolaire.

«Je veux dire merci à la Ville de Mascouche de nous faire confiance. Je peux vous assurer que nous livrerons la marchandise, en temps et en qualité», a pour sa part affirmé Martin Perreault, qui agira aussi à titre de gestionnaire du Centre aquatique JC Perreault.

Le début des travaux marque également la poursuite du projet de revitalisation du domaine du Manoir seigneurial. Le lien entre la partie Manoir et la partie Plateau (où se situera le complexe aquatique) sera réalisé en 2018 par l’aménagement de sentiers, par divers travaux d’urbanisation du chemin Sainte-Marie ainsi que par un pavillon d’accueil (voir l’article concernant le conseil de Mascouche).

La Revue en 5 minutes CEL

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités