2° Terrebonne, jeudi 19 avril 2018
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

« Un résultat plus que favorable »
MM. Bérubé et Plante ont dressé un bilan de la situation pendant que l'appareil amphibex effectuait ses derniers travaux avant d'être retiré de la rivière. (Photo : Jean-Marc Gilbert)

« Un résultat plus que favorable »

Jean-Marc Gilbert

Vendredi 12 janvier 2018

RIVIÈRE DES MILLE ÎLES

L'intervention de l'appareil amphibex pour briser la glace sur la rivière des Mille Îles et ainsi faire baisser le niveau d'eau a donné un «résultat plus que favorable», selon le directeur du Service de sécurité incendie et coordonnateur à la Sécurité civile de Terrebonne, Jacques Bérubé.

L'intervention a débuté le 9 janvier à 6 h pour se terminer le 11 janvier en début d'après-midi, après plus de 50 heures de travail consécutives, puisque les opérations étaient réalisées en continu, de jour comme de nuit.

En plus d'avoir déglacé le long de la côte de Terrebonne, la machine communément appelée «la grenouille» a permis de réaliser des travaux préventifs en aval du pont de l'autoroute 25, question de diminuer la pression sur les rives, a expliqué M. Bérubé lors d'un point de presse à la fin des opérations.

Dans les 24 premières heures, les interventions ont permis de réduire de plus de 70 centimètres le niveau d'eau, si bien qu'il n'y a plus d'eau dans les trois résidences qui avaient été inondées sur la côte de Terrebonne.

Redoux appréciable

Le redoux et les précipitations sous forme liquide ont grandement facilité le travail des effectifs déployés. En plus des opérateurs de l'appareil amphibex, notons que 10 pompiers et gestionnaires de jour ainsi que 7 autres de nuit ont été mobilisés sur le terrain tout au long des opérations.

Présent lors du point de presse, le maire de Terrebonne, Marc-André Plante, a salué le travail de tout le personnel mis à contribution.

M. Bérubé a finalement annoncé le retour à l'état de vigie. La Sécurité civile assurera une surveillance en continu et restera en communication avec tant le ministère de la Sécurité publique que les représentants des municipalités avoisinantes et la firme-conseil Hydro Météo.

Seize fois en 20 ans

Au cours des 20 dernières années, l'appareil amphibex est intervenu 16 fois sur la rivière des Mille Îles. Pour chaque intervention, la facture se chiffre à environ 70 000 $, puisque les appareils les plus près sont situés au Nouveau-Brunswick et détenus par l'entreprise ECO Technologies. Selon le type d'hiver, une intervention est requise d’une à quatre fois chaque année.

Questionné sur la possibilité que la Ville de Terrebonne achète éventuellement, d'un tel appareil, ne serait-ce que pour l’avoir disponible à proximité plutôt que de débourser pour des services à la pièce, le maire Plante a répondu qu'il était «prématuré» d'envisager une telle acquisition, du moins à court terme. Rappelons qu'il en coûte au bas mot 1,3 M$ pour se procurer un tel appareil.

«Il y aura une réflexion faite et nous devrons voir avec les villes voisines, mais nous en sommes seulement à l'étape d'analyse en ce moment», avance-t-il.

25 mai 2018 Implantologie cell

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités