5° Terrebonne, vendredi 24 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Un scrutin attendu à Terrebonne
Au poste de premier magistrat, le maire sortant, Stéphane Berthe, chef de Générations Terrebonne (GT), croisera le fer avec trois candidats, à savoir Antoine Hanachian, chef d'Action Terrebonne, Marc-André Plante, de l'Alliance démocratique de Terrebonne, et Valérie Quevillon, chef du Nouvel Élan Terrebonne.

Un scrutin attendu à Terrebonne

Véronick Talbot

Mercredi 1 novembre 2017

Bien malin celui qui pourra prédire l’issue de la course électorale qui se conclura le 5 novembre à Terrebonne, où 61 candidats se disputent les 17 postes en jeu autour de la table du conseil. Alors que quatre formations s’affrontent, dont trois équipes complètes, plusieurs candidats indépendants viennent aussi s’ajouter à l’échiquier.

Au poste de premier magistrat, le maire sortant, Stéphane Berthe, chef de Générations Terrebonne (GT), croisera le fer avec trois candidats. Élu sans opposition au poste de conseiller du quartier 15 lors des dernières élections municipales, dans les rangs de l’ancienne Équipe Robitaille, Stéphane Berthe avait été désigné maire intérimaire en novembre 2016 après la démission de Jean-Marc Robitaille, visé par des perquisitions de l’UPAC.

Parmi ses opposants, il fera face à Antoine Hanachian, qui avait récolté 37,6 % des voix contre l’ex-maire Robitaille lors des élections de 2013, sous la bannière de Renouveau Terrebonne. Cette fois, M. Hanachian est dans la course en tant que chef d’Action Terrebonne (AT). Les candidats Marc-André Plante, de l’Alliance démocratique de Terrebonne (ADT), et Valérie Quevillon, du Nouvel Élan Terrebonne (NET), viennent compléter le tableau.

Des luttes à trois, à quatre et à cinq

La lutte promet aussi d’être intéressante dans les 16 quartiers de la ville, où rien n’est gagné d’avance. Dans le quartier 1, la candidate sortante Brigitte Villeneuve (ADT), élue avec 58,43 % des voix avec l’ancienne Équipe Robitaille en 2013, affrontera Alain Gravel (GT), Kim Lecavalier (NET) et la candidate indépendante Hélène Michaud. Dans le quartier 2, Nathalie Bellavance (ADT), élue avec l’une des plus fortes majorités en 2013 (69,01 % des votes), aussi avec l’ancienne équipe de Jean-Marc Robitaille, s’opposera à l’indépendant Gabriel Gauthier, à Nathalie Lavigne (NET) et à Patrick Simard (GT).

Dans le quartier 3, quatre nouveaux visages dans l’arène municipale tenteront d’obtenir la faveur des électeurs, soit Ève Duhamel, candidate indépendante, Simon Marentette (NET), Johanne Morin (GT) et Dany St-Pierre (ADT). Dans le quartier 4, Réal Leclerc (ADT), réélu sans opposition en 2013 sous les couleurs de l’ancienne Équipe Robitaille, affrontera Caroline Anctil (NET) et Josianne Laquerre (GT). Dans le quartier 5, un autre candidat sortant, Serge Gagnon (ADT), qui avait retenu la faveur des électeurs en 2013 en ayant récolté 54,17 % des voix comme indépendant, tentera de conserver son siège aux dépens de Carole Robitaille (GT) et de Steve Veilleux (NET).

Dans le quartier 6, ce sont ni plus ni moins que cinq candidats qui s’affronteront en les personnes d’Éric Fortin (ADT), du candidat indépendant Walter Hébert, de Hugo Parent (NET), de Michèle Parsons (AT) et d’Isabelle Patenaude (GT). Du côté du quartier 7, le candidat sortant Paul Asselin (GT), qui avait reçu 56,06 % des voix en 2013 aux côtés de l’ancienne Équipe Robitaille, affrontera Yan Gauthier-Maisonneuve (ADT), David Moïse (AT) et Manon Perreault (NET). Dans le quartier 8, la conseillère sortante, Marie-Josée Beaupré, réélue sous la bannière de l’ancienne Équipe Robitaille avec 63,19 % des voix en 2013, s’opposera à Caroline Desbiens (ADT) et à Nancy Gaudreault (NET).

Dans le quartier 9, quatre candidats se disputent l’ancien siège de Marc Campagna, à savoir Franco Gentili (NET), Audrey Lachance (GT), Guillaume Ledoux, candidat indépendant, et Simon Paquin (ADT). Dans le quartier 10, Robert Morin (NET), qui était passé près de se faire élire en 2013 sous la bannière de Renouveau Terrebonne avec 32,59 % des voix, affrontera Réal Brassard (ADT), Chantal Lapierre (GT) et l’indépendant Jean-Guy Toupin. Dans le quartier 11, Nathalie Ricard (ADT), qui avait elle aussi attiré la faveur d’un grand nombre d’électeurs en 2013 à titre d’indépendante avec 45,76 % des voix, croisera le fer avec Rafael Andres Rivas (NET) et Nicolas Bucci (GT).

Du côté du quartier 12, André Fontaine (GT), élu à titre d’indépendant en 2013 avec 55,14 % des voix, tentera de conserver son siège contre Pierre-Alexandre Bugeaud (NET) et Line Dussault (ADT). Dans le quartier 13, trois nouveaux venus, Jacques Demers (ADT), Lucas Galarneau (GT) et Laurence Pilon-Labonté (NET), tenteront d’obtenir leur place à la table du conseil.

Recomptage

Dans le quartier 14, la lutte avait été très serrée en 2013, alors que Claire Messier (ADT), élue sous la bannière de l’ancienne Équipe Robitaille, l’avait emporté par à peine une voix contre Robert Brisebois (GT), alors candidat indépendant. Les résultats étaient si serrés que le dépouillement judiciaire avait été nécessaire. Cette fois, ce sera une lutte à trois, puisque Julie Hamel (NET) sera aussi de la course.

Dans le quartier 15, anciennement celui du maire sortant, Stéphane Berthe, quatre candidats s’opposeront, soit Michel Corbeil (NET), Alain De Choinière (ADT), Breviol Dorcéus (AT) et Nathalie Lepage (GT). Dans le quartier 16, enfin, Éric Forget (ADT), André Hachey (NET) et Marc-André Michaud (GT) espéreront mettre la main sur le siège anciennement occupé par Jean-Guy Sénécal.

Pour plus d’information ou pour connaître votre quartier électoral, consultez la section «Élections municipales 2017» du site Internet de la Ville de Terrebonne (www.ville.terrebonne.qc.ca) ou le site du Directeur général des élections du Québec (https://electionsmunicipales.quebec).

31 dec 2017 Ptit Creux

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités