25° Terrebonne, mardi 14 août 2018
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Un sentier canin temporaire
Guillaume Tremblay a tenu à rassurer les propriétaires canins, un sentier permanent leur sera proposé. Pour l’instant, toutes les possibilités demeurent. (Photo : Gilles Fontaine)

Un sentier canin temporaire

Gilles Fontaine

Mercredi 24 janvier 2018

Les propriétaires de chien peuvent être rassurés, un sentier canin permanent leur sera proposé. C’est ce qu’a déclaré le maire de Mascouche, Guillaume Tremblay, lors de la séance du conseil du 22 janvier.

Depuis décembre, les propriétaires de chien peuvent promener leur animal de compagnie sur un nouveau sentier de 1 km au parc L’Arabesque. Ils avaient auparavant accès à La Persévérante, un tracé de 6 km au parc du Grand-Coteau. Une dizaine de propriétaires canins étaient présents au conseil pour témoigner de leur mécontentement.

«Vous avez déclaré que le projet pilote était un franc succès. De plus, vous nous aviez promis un sentier permanent et on se retrouve avec un sentier de 1 km», a protesté une citoyenne.

À la recherche d’une solution

«D’abord, il est vrai que le projet pilote a été un franc succès. Cependant, une partie du terrain de La Persévérante n’appartient pas à la Ville. Nous avions une autorisation depuis 10 ans avec le propriétaire. Cependant, cette autorisation n’existe plus. Rapidement, notre intention était de vous donner une accessibilité pour l’hiver. Nous avons trouvé un sentier temporaire. Depuis le retour des Fêtes, il y a eu plusieurs rencontres et nous sommes en train d’évaluer d’autres possibilités permanentes», a expliqué le maire Tremblay.

Regroupement des OMH 

En 2016, les villes de Mascouche, de Terrebonne, de Repentigny et de Charlemagne ont entrepris un processus de regroupement des offices municipaux d’habitation dans le cadre du projet de loi 83 du gouvernement du Québec. À la séance du conseil, il a été résolu de recommander le regroupement des quatre OMH en une nouvelle structure, l’Office d’habitation de Lanaudière Sud. Prévu pour être effectif le 1er janvier 2018, tout a été reporté d’un an, soit au 1er janvier 2019. Le conseiller Roger Côté qui a été nommé pour siéger au conseil d’administration temporaire de l’organisme.

Rémunération des élus

Ce n’est qu’à compter du 1er janvier 2019 que les membres du conseil de Mascouche verront leur rémunération de base indexée au taux de l’indice moyen des prix à la consommation, sans excéder 2 %.

De plus, rappelons que tout membre du conseil qui préside une commission ou un comité aura droit à une rémunération additionnelle de 5 000 $ par année, de 3 000 $ pour un poste de membre régulier et de 1 000 $ pour un poste de membre ad hoc d’une commission ou d’un comité.

29 janvier 2018 - Floréa (cell)

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités