22° Terrebonne, lundi 25 septembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Une séance du conseil tendue à La Plaine
Des Plainois ont profité de la présence des membres du conseil dans leur secteur pour manifester leur découragement. (Photo : Jean-Marc Gilbert)

Une séance du conseil tendue à La Plaine

Jean-Marc Gilbert

media@larevue.qc.ca

Mardi 12 septembre 2017

Chaque année, le conseil municipal de Terrebonne fait une tournée des différents secteurs de la ville. Le 11 septembre, c’était au tour de La Plaine d’accueillir élus et fonctionnaires. Les résidents des rues des Bernaches et des Bouvreuils étaient présents en grand nombre pour demander des comptes à l’administration au cours d’une période de questions plutôt houleuse.

Rassemblés à l’extérieur de l’école de l’Odyssée, munis de pancartes et scandant des slogans accusateurs envers l’administration, les résidents aux prises avec la problématique de débris de voitures enfouis sur leurs terrains aménagés sur l’ancien site de Pièces d’auto Brady ont exhibé des boîtes remplies de pièces diverses, rongées par la rouille, avant le début de la séance.

De l’extérieur à l’intérieur

Ils n’avaient pas fini de se faire entendre. Une fois l’ordre du jour de la séance épuisé, la majorité des questions posées l’ont été sur ce dossier. En plus d’Alain Brisebois, porte-parole du regroupement des propriétaires, les candidates en vue des prochaines élections Hélène Michaud et Ève Duhamel ont également talonné le conseil.

D’abord, M. Brisebois a manifesté son désaccord avec une partie des mandats confiés à la firme Golder, affirmant que ceux-ci ne comportaient pas de tests de sol à proprement dits, ce que le maire et le directeur général Daniel Sauriol se sont empressés de contredire. «Il y aura des tests dans le secteur en question pendant les deux ou trois prochaines semaines. Il n’y aura toutefois pas nécessairement de tests sur chaque terrain», a nuancé M. Sauriol.

Mme Michaud voulait pour sa part savoir si la Ville avait analysé la possibilité d’effectuer des tests de sol à l’été 2016, avant même d’engager des frais d’avocats. Elle a dû répéter sa question à de nombreuses reprises avant de se faire répondre par le maire, Stéphane Berthe, que celui-ci voulait aller «au fond des choses» pour savoir tout ce qui s’est passé dans le processus de décontamination qui a précédé le développement résidentiel dans le secteur.

Le premier magistrat a ajouté que si des fautes avaient été commises dans ce processus, les responsables pourraient être poursuivis.

Mme Duhamel a pour sa part exhorté la Ville à agir le plus rapidement possible, constatant que certains de ces citoyens sont «à bout de nerfs».

Autres protestations

Ce n’est toutefois pas le seul sujet à avoir soulevé la controverse. Le conseil a été forcé de retirer de l’ordre du jour un point concernant l’adoption d’un nouveau protocole pour le stationnement et la circulation autour des locaux d’un organisme accueillant des personnes en difficulté.

Un groupe de citoyens s’y est opposé vivement et s’est plaint ne jamais avoir pu le consulter avant son adoption par le conseil. Après de longues minutes de discussions, le maire a suggéré de reporter le point à la séance du 2 octobre, ce que le conseiller Réal Leclerc a appuyé.

D’ici là, l’administration a l’intention de rencontrer les citoyens qui s’y opposent et les responsables de l’organisme pour tenter d’en venir à un consensus.

Notons par ailleurs qu’au cours de la séance, le conseil a adopté la Politique du sport, de l’activité physique et du plein air. De plus, les amateurs de vélo seront heureux d’apprendre que le projet d’aménager une piste cyclable reliant Terrebonne, Sainte-Anne-des-Plaines et Blainville pour rejoindre la Route verte par le biais du parc du P’tit Train du Nord progresse. Un règlement d’emprunt en ce sens a été adopté par le conseil.

Finalement, la prochaine séance, qui se tiendra dans le secteur de Terrebonne-Ouest, le 2 octobre, sera la dernière avant les élections du 5 novembre.

26 sept 2017 CS Samares Soudage semi cell

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités