-9° Terrebonne, lundi 20 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

le blogue de Alain Gariépy, sexologue et psychothérapeute

Fil RSS

À propos de l'auteur

Alain Gariépy, sexologue clinicien et psychothérapeute, travaille depuis plus de 15 ans à écouter la personne qui vient vers lui afin de donner un sens à ses inquiétudes ou difficultés.

La synchronicité et les rencontres significatives

Mardi 13 décembre 2016

Par Alain Gariépy

Comment comprendre la nature des coïncidences quand ce que nous observons est réveillé ou sincèrement désiré? Nous pouvons parler de rencontres déterminantes qui surviennent tout au long de notre parcours de vie quand de nouvelles personnes prennent de l'importance, mais également avec une signification plus symbolique quand nous découvrons un texte, une musique, une date importante ou un film qui est venu donner un nouveau sens à notre vie.

Bouleversé par le potentiel de cette découverte? Ces événements se construisent à des moments charnières et cette nouvelle rencontre devient un rendez‑vous avec un monde différent. Une histoire de résonnance pour ouvrir un chemin, créer un accès, poser un regard différent sur notre vie ou comprendre quelque chose de nouveau dans une problématique usée où enfin nous voyons une solution, jusqu'alors ignorée avant la révélation.

Ce chemin qui s'ouvre trouve sa source par une nouvelle rencontre qui permet de poser un regard différent sur soi, comme si l'attention que nous portons à l'autre ouvrait un chemin vers nos ressources intérieures.

Le phénomène de rencontres significatives qui arrivent au bon moment est nommé synchronicité. Ce phénomène est caractérisé selon Carl Gustav Jung par une coïncidence significative d'un événement objectif avec une compréhension d'apparence psychique, sans qu'il soit facile de trouver une raison évidente. Fruit d'une longue évolution centenaire où Jung a partagé et a été influencé par des grands de son époque, il paramètre sa réflexion sur un rapport au temps et à l'espace qui doit faire sens en nous. Un peu comme si nous pouvions dire que c'est la bonne personne qui arrive au bon moment dans notre vie pour que l'apprentissage et le partage puissent être intégrés. En sanskrit, fruit de la culture hindou, il y a une phrase traduite qui signifie : «À tes pieds je dépose mon ignorance» qui, dans cette sagesse orientale, représente un geste d'humilité, mais indique aussi que c'est lors d'une nouvelle rencontre significative que cette personne nous permettra de progresser. Un peu comme si la synchronicité devient la façon par laquelle le soi, notre inconscient, nous révèle un fragment de ce que nous sommes.

Reconnaître qu'il faut sortir de notre univers rationnel pour retrouver le chemin de notre cœur. C'est souvent là où notre monde inconscient reste disponible; trouver une intimité où le sens trouvé et la synchronicité sont souvent associés au mouvement et aux événements qui jalonnent notre existence.

Notre compréhension des rêves et celle de la réalité offrent plus d'affinités que ce qu'elles nous révèlent en apparence. Est‑ce que notre inconscient intervient uniquement la nuit dans nos rêves? La vie symbolique se déploie‑t‑elle aussi dans la réalité sous la forme de coïncidences significatives?

En approfondissant les liens qui peuvent exister entre nos pensées, nos espoirs et les événements, est‑il possible de supposer que des symboles prennent parfois le visage de cette nouvelle rencontre?

Hubert Reeves, astrophysicien, suggère dans son livre «La synchronicité, l'âme et la science» des questions comme : «La rencontre d'une personne qui change votre vie a‑t‑elle un sens quelque part?»; «La rencontre de certaines personnes peut‑elle avoir une portée symbolique dans nos vies?».

Jusqu'où va la synchronicité? Qu'est‑ce qui nous mène à une personne? Quelle serait votre vie si vous n'aviez pas rencontré tel professeur? Un tel livre ou vu ce film cette journée‑là? Quelle serait la pensée de Jung s'il n'avait pas rencontré Freud? Quelles seraient les sculptures d'Auguste Rodin s'il n'avait pas rencontré Camille Claudel? Quelle est l'interinfluence entre Gandhi, Martin Luther King et Nelson Mandela? Quelle serait la vie de l'un sans celle des autres? L'inspiration nous fait ainsi avancer et souvent offrir le meilleur de nous‑même. L'histoire abonde de rencontres hautement significatives qui changent la vie personnelle et parfois la vie collective.

Les œuvres et les auteurs peuvent aussi devenir des témoins et les reflets synchronistiques de ce qui se vit en nous, dans une nouvelle relation. Ainsi, quelle musique jouait quand une personne est entrée dans notre vie? Les œuvres viennent parfois confirmer un lien qui est à se créer et lui donne une dimension très significative.

La rencontre synchronistique capable de nous transformer d'une façon significative se présente quand nous sommes dans le besoin d'une grande transformation, ce qui n'arrive pas souvent dans notre vie. Pour que cela survienne, il faut que la rencontre fasse fortement écho extérieurement à un état intérieur.

La vie amoureuse est peut‑être la plus grande empreinte de la synchronicité. Nous tombons souvent amoureux d'une personne avec laquelle nous nous découvrons une parenté d'âme. L'admiration de l'autre réveille souvent nos forces intérieures.

Pour que cela puisse arriver, il faut laisser entrer cet espace naturel de la vie, renoncer à ce qui est rigide et rationnel en nous, pour se donner la permission que ces rencontres nous transforment. Quand nous savons distinguer les signes de ces rencontres, il faut alors avoir le courage de les suivre. Ce courage devient notre détermination à croire en nous et à ce qui arrive… les sens qui s'éveillent, le cœur qui se réchauffe, l'intimité qui se crée. Au fait, vous savez ce qu'est vraiment le courage? Simplement de pouvoir se dire : «Ce que je croyais d’abord impossible est devenu possible».

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités