-3° Terrebonne, jeudi 23 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

le blogue de Aménagement paysager Dumoulin inc.

Fil RSS

À propos de l'auteur

La famille Dumoulin et son équipe enthousiaste de professionnels travaillent de concert avec Dame Nature dans l'aménagement paysager depuis plus de dix ans. De la ville à la banlieue, de l'avant vers la cour arrière, du petit aux grands travaux, soyez certain que la famille Dumoulin et son équipe qualifiée mettront tout en oeuvre pour rendre votre environnement plus chaleureux et convivial selon les normes les plus hautes de l'industrie.

Aménagement paysager Dumoulin inc.
514 823-9061
entreprisedumoulin@hotmail.com
www.amenagement-paysagiste-dumoulin.com

L’écorce incluse, vous connaissez?

Mardi 6 décembre 2016

Par Luc Dethier

On a souvent l’impression qu’on doit attendre que les arbres soient gros pour les tailler et les entretenir. En réalité, si on commence à former les arbres quand ils sont jeunes, on réussira à avoir une bonne structure à moindre coût. L’objectif est d’aider l’arbre à développer un bel axe principal et des branches charpentières bien insérées dans ce tronc. Une bonne structure est le meilleur gage pour éviter que les branches de l’arbre ne se brisent par le verglas, la neige mouillée ou les grands vents d’été.

Le défaut de structure le plus fréquent et le plus fragilisant pour les arbres est l’écorce incluse. Cette situation se produit lorsque l’angle d’une fourche, le V, est de 45 o ou moins. En fait, plus l’angle est aigu, pire est la situation. Dans l’évolution de la croissance de l’arbre, les deux troncs, grossiront et l’écorce située à l’intérieur du V ira s’accoter l’un sur l’autre. De l’extérieur, l’apparence sera un gros tronc, mais en réalité, chacun des deux morceaux n’est aucunement lié à l’autre, car il y a de l’écorce insérée entre les morceaux. Cette écorce incluse rend la fourche fragile. De plus, les branches de chaque tronc pousseront du côté extérieur du V. Par conséquent, une fois les branches chargées de neige ou de verglas, le poids tirera de chaque côté du V. Par principe de levier, plus les troncs sont longs, plus la force est grande à la fourche où l’écorce incluse est située. Si le poids est suffisant, un des deux troncs se déchirera et vous perdrez la moitié de votre arbre.

Pour éviter ce problème, quand l’arbre est petit, si deux troncs se compétitionnent pour devenir la tête de l’arbre, on doit choisir la tête la plus vigoureuse, la plus droite et la conserver. L’autre doit être subordonnée, c’est-à-dire que nous la réduisons d’au moins la moitié, en prenant soin de la tailler à l’embranchement d’une branche latérale. On attend un an ou deux que l’axe principal sélectionné ait grossi. Après ce temps, l’axe sélectionné doit avoir atteint au moins le double du diamètre de l’axe que l’on souhaite supprimer. Une fois le ratio 2 pour 1 atteint, on peut enlever l’axe qui avait été préalablement subordonné. Le tronc principal cicatrisera rapidement la blessure causée par cette taille. Pris à temps, on peut, en quelques coupes de sécateur, corriger la structure de notre arbre.

Truc du pro

Si le tronc de votre arbre est déjà gros et dans la fragile situation d’avoir un gros V avec écorce incluse dans sa structure, il est possible de le haubaner, c’est-à-dire utiliser des techniques spécifiques pour retenir les deux parties du V. La plus fréquente est l’utilisation de câbles spécialisés dans le tiers supérieur de l’arbre.

Luc Dethier, biologiste

Arboriculteur certifié ISA

 

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités