15° Terrebonne, mardi 24 octobre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

le blogue de Clinique podiatrique de Mascouche

Fil RSS

À propos de l'auteur

La Clinique podiatrique de Mascouche offre une gamme complète de services podiatriques de la plus haute-qualité et ce, pour toute la famille. À la fine pointe de la technologie, la clinique propose une approche unique et exclusive par l'utilisation d'un système d'évaluation posturale par imagerie et la prescription des orthèses plantaires Cryos.

Clinique podiatrique de Mascouche

402, montée Masson, local 1, Mascouche

 

450 474-4486

www.podiatremascouche.com 

Dites au revoir à votre ongle incarné!

Mardi 27 juin 2017

Par Dre Élizabeth Provencher, podiatre

L’ongle incarné est un ongle qui pousse dans la chair de l’orteil, et qui entraîne par la suite une inflammation de la peau, une rougeur, une enflure et même, à l’occasion, un bourgeon de peau très sensible au toucher (appelé granulome).

S’il n’est pas traité, il peut s’infecter. Il est donc important de traiter cette condition le plus tôt possible pour éviter l’infection. L’ongle incarné peut être causé par différents facteurs. En voici quelques-uns:

• Un ongle mal coupé, soit très arrondi ou trop court;

• Un trauma répété comme lors de la course à pied ou le soccer;

• Le port d’une chaussure trop étroite ou d'un bas trop serré;

• La prédisposition génétique;

• Dans de plus rares cas, le développement d’une excroissance osseuse.

Si un ongle d’orteil vous fait souffrir, consultez votre podiatre. Il pourrait procéder à une intervention chirurgicale mineure. Le tout se déroule dans le confort de la clinique et sous anesthésie locale. Cette intervention consiste à retirer la portion de l’ongle incarné et à brûler la racine, pour que la portion douloureuse ne repousse pas. Dans la majorité des cas, vous pouvez continuer vos occupations quotidiennes après l'intervention. De plus, les résultats sont en majorité très esthétiques.

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités