24° Terrebonne, lundi 18 juin 2018
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

le blogue de Denturologistes Gérard Geoffroy

Fil RSS

À propos de l'auteur

Le denturologiste d'expérience Gérard Geoffroy et sa recrue, la denturologiste Christine Chatillon, vous accueillent au 955, boulevard des Seigneurs, porte 24, à Terrebonne. Leur expertise est mise au service de votre santé et de votre esthétique grâce à des connaissances et des équipements de pointe.

N'hésitez pas à prendre rendez-vous au 450 492-4692.

Pourquoi une prothèse partielle?

Mardi 12 décembre 2017

Par Gérard Geoffroy et Christine Chatillon

Lors d'une extraction dentaire, le patient est libre de remplacer la ou les dents extraites par une prothèse partielle.

Évidemment, lorsqu'il s'agit de dents antérieures, peu de gens vont tolérer ce problème esthétique et ils corrigeront cette situation le plus rapidement possible. Par contre, lorsqu'il s'agit de dents postérieures (prémolaires et molaires), beaucoup de gens n'en tiennent pas compte parce qu'ils peuvent tout de même mastiquer les aliments.

Chaque dent a un rôle à jouer. Les antérieures coupent les aliments et les postérieures les mastiquent. Individuellement, chaque dent assure la stabilité et la protection de celles qui y sont adjacentes.

Lorsqu'une dent est extraite, l'équilibre de mastication est brisé. Instinctivement, le cerveau modifiera son mode de fonctionnement et déplacera la mastication du côté opposé à l'extraction. Comme il y a plus de dents, la mastication sera plus efficace.

Ainsi, les dents situées de ce côté seront en surcharge de travail (supportant à elles seules toute la mastication). Avec le temps, la dent la plus faible ou la plus sollicitée de ce côté commencera à se déchausser et deviendra mobile, au risque d'être éventuellement extraite. À ce moment, le même processus se produira de nouveau, encore et encore. Plus le nombre de dents absentes est élevé, plus ce phénomène sera rapide.

La perte de dents peut aussi entraîner le déplacement des dents restantes, créant ainsi des espaces inesthétiques qui emprisonnent les aliments. Peuvent également apparaître des problèmes d'articulation temporo-mandibulaire (craquement et douleur) et même des problèmes de posture.

Le port d'une prothèse partielle, en plus de recréer une mastication équilibrée, a pour but de prévenir au maximum toutes ces situations et de protéger les dents naturelles restantes, car dans des conditions normales, elles devraient durer toute la vie.

 

Prochaine chronique : les réparations

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités