-8° Terrebonne, lundi 20 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

le blogue de Gilles Bordonado

Fil RSS

À propos de l'auteur

De pigiste les week-ends à ses débuts, Gilles Bordonado est devenu journaliste, rédacteur en chef, directeur adjoint avant de devenir propriétaire de La Revue en juillet 2004. Ayant grandi à Mascouche, il a 52 ans et compte près de 30 ans de journalisme. Tout ceci fait qu'il connaît la région comme sa poche et toutes les histoires et les petites histoires du coin.

Il aime parler d'actualité et de politique. Et oui il est progressiste et souverainiste (et il s'assume et l'assume), ce qui ne l'empêche pas d'être critique envers ce mouvement. Il prône le GBS (Gros bon sens), pas le GPS, bien qu'il en aurait bien d'un à l'occasion de ses prédictions pas très bonnes en temps d'élections ou de séries éliminatoires de hockey.

Réputé pour avoir une opinion sur tout, cela fait 20 ans qu'il signe une chronique dans La Revue. Très critique, il juge signer une super chronique sur 10, « surtout quand il est fâché ». C'est d'ailleurs celles-ci qui génèrent le plus d'intérêt. Il lui arrive ainsi quelques fois d'en mettre un peu plus que le client en demande. Mais finalement vous semblez aimer ça. Donc vous l'encouragez... Il en va de même quand vous lui écrivez. Alors à vos claviers !

Parlons sport

Mardi 29 novembre 2011

Par Gilles Bordonado

Quand tu n'as pas de sujets de conversation, tu meubles en parlant de météo et de sport. Comme je déteste l'hiver qui vient et que tout est dit pour moi, voilà quelques remarques ordinaires sur le sport.

  

  • Qu'on se le dise, le Canadien s'est fait voler contre les Pingouins, Price avait bien immobilisé la rondelle sous son gant en prolongation. Maudit arbitre...
  • Dans le même ordre d'idées, il était fâché en ta... notre Britanno-Colombien au sang indien. En effet, le cerbère des Canadiens y même allé du juron damné par les anglophones, celui qui commence par un «f» et qui se termine par un «k». C'est tout dire.
  • Max Pacioretty mérite bien sa suspension. Non, mais, il lui est passé quoi par la tête? C'est peut-être des suites de sa commotion cérébrale? La police de Montréal n'a pas confirmé s'il y allait y avoir enquête... Non, je rigole.
  • Quand va-t-on mettre Gomez dans les estrades? Je pense que monsieur Molson, bien-aimé président des Canadiens et membre de la célèbre famille de grands brasseurs, peut se permettre de dépenser un peu de sous pour l'envoyer quelques semaines dans la ligue américaine et prendre quelques autobus... On pourrait aussi le retourner dans son Alaska natal.
  • Je ne veux pas me répéter, mais à 10,80 $ le verre de bonne bière Molson au Centre Bell, le président du tricolore peut vraiment, je dis vraiment, se le permettre. Pour moi, ça ne change pas grand-chose : je ne bois pas de bière. N'empêche qu'il en a les moyens...
  • Je ne m'ennuie pas vraiment pas de Benoit Brunet. Et je ne suis pas le seul. Je ne m'en ennuie pas, d'autant plus que son remplaçant, Marc Denis, fait un boulot plus qu'honorable. Je pense que Pierre Houde, célèbre Lachenois, ne s'en ennuie pas non plus. C'était un saint, Pierre Houde! Je ne sais pas comment il faisait.
  • On en profite pour saluer l'excellente Chantal Machabée, une autre résidante de la région. Avec Frédéric Plante et Yannick Bouchard, elle forme un trio, voire un quatuor de choix, si on ajoute le Terrebonnien Alain Chantelois.
  • Dans un autre ordre d'idées, l'Impact semble se bâtir une pas pire équipe. J'avais des billets de saison la première année du Stade Saputo, mais il y régnait une ambiance d'église, à part bien sûr la section des Ultras. Je vais peut-être me laisser tenter cet été, même si quelques parties auront lieu au Stade olympique en début de saison.
  • Je pense que les Packers de Green Bay ont l'équipe pour terminer avec 16 victoires, aucune défaite en saison régulière. J'adorais Brett «come back» Favre et j'aime bien Aaron Rodger. Je leur souhaite le meilleur qui soit à Green Bay, qui est, il faut le dire, aussi gros que Terrebonne : 102 000 habitants selon Wikipedia. Et Green Bay a une équipe de la NFL. Capotant! Tu parles d'une tradition. Le club existe depuis 1919, dix ans après nos glorieux qui ne le sont plus... De plus, j'adore leurs têtes en fromage et j'adore quand leurs joueurs se lancent dans les estrades. Le fait que l'équipe soit pas pire, pas pire, ne nuit pas.

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités

Derniers articles

Archives