-4° Terrebonne, mercredi 22 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

le blogue de Gilles Bordonado

Fil RSS

À propos de l'auteur

De pigiste les week-ends à ses débuts, Gilles Bordonado est devenu journaliste, rédacteur en chef, directeur adjoint avant de devenir propriétaire de La Revue en juillet 2004. Ayant grandi à Mascouche, il a 52 ans et compte près de 30 ans de journalisme. Tout ceci fait qu'il connaît la région comme sa poche et toutes les histoires et les petites histoires du coin.

Il aime parler d'actualité et de politique. Et oui il est progressiste et souverainiste (et il s'assume et l'assume), ce qui ne l'empêche pas d'être critique envers ce mouvement. Il prône le GBS (Gros bon sens), pas le GPS, bien qu'il en aurait bien d'un à l'occasion de ses prédictions pas très bonnes en temps d'élections ou de séries éliminatoires de hockey.

Réputé pour avoir une opinion sur tout, cela fait 20 ans qu'il signe une chronique dans La Revue. Très critique, il juge signer une super chronique sur 10, « surtout quand il est fâché ». C'est d'ailleurs celles-ci qui génèrent le plus d'intérêt. Il lui arrive ainsi quelques fois d'en mettre un peu plus que le client en demande. Mais finalement vous semblez aimer ça. Donc vous l'encouragez... Il en va de même quand vous lui écrivez. Alors à vos claviers !

Vers le haut

Mardi 16 décembre 2008

Par Gilles Bordonado

Bonjour à vous tous. Désolé de vous avoir faussé compagnie hier. Je prévoyais bien vous écrire en soirée, mais je me suis endormi vers 20h30... Une grippe d'homme, vous savez...

***

L'annonce du nouveau centre sportif de Mascouche est symptômatique de l'effet extraordinaire qui veut que la concurrence nous amène à nous dépasser.

Pour être résident de cette ville, je peux vous confirmer que Mascouche manquait cruellement d'espaces sportifs adéquats. Pour avoir pratiqué le soccer au gymnase du centre René-Lévesque, je peux témoigner que cette salle n'est pas la plus apte à recevoir des sportifs. Le plancher n'est pas parfait et, surtout, l'aération est pitoyable. Quant aux vestiaires, ils sont d'un autre temps. D'ailleurs, le Centre souffre le vieillissement. Sa nouvelle vocation forcera un réaménagement qui lui fera du bien.

La Ville de Mascouche accélère actuellement le tempo des investissements avec la croissance des besoins des sportifs mascouchois. L'entente avec la Commission scolaire des Affluents est d'ailleurs une excellente nouvelle qui permettra, de part et d'autre, une amélioration sensible des services à leurs clientèles respectives. Dans un autre registre, le développement de la maison de la culture s'explique par les besoins croissants exprimés par les artistes mascouchois. Sa venue sera la bienvenue.

Outre les exigences croissantes de la population, tant à Mascouche qu'à Terrebonne, la pression mutuelle entre les deux cités a son impact et je parle ici du bienfait de la concurrence. La réalisation de la phase 1 de la Cité des sports à Terrebonne et le développement prochain de la phase 2 mettent une certaine pression sur Mascouche pour accélérer des projets dont on parle depuis belle lurette. Parmi ceux-ci, le fameux centre sportif, mais aussi le complexe de soccer extérieur au parc Du Domaine.

Cette annonce, comme les autres qui sont attendues à Terrebonne comme à Mascouche, représente une bien bonne nouvelle pour les sportifs en général et, si la compétition entre les deux villes y a un rôle à jouer, c'est tant mieux.

 

 

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités

Derniers articles

Archives