-2° Terrebonne, vendredi 17 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

le blogue de Gilles Bordonado

Fil RSS

À propos de l'auteur

De pigiste les week-ends à ses débuts, Gilles Bordonado est devenu journaliste, rédacteur en chef, directeur adjoint avant de devenir propriétaire de La Revue en juillet 2004. Ayant grandi à Mascouche, il a 52 ans et compte près de 30 ans de journalisme. Tout ceci fait qu'il connaît la région comme sa poche et toutes les histoires et les petites histoires du coin.

Il aime parler d'actualité et de politique. Et oui il est progressiste et souverainiste (et il s'assume et l'assume), ce qui ne l'empêche pas d'être critique envers ce mouvement. Il prône le GBS (Gros bon sens), pas le GPS, bien qu'il en aurait bien d'un à l'occasion de ses prédictions pas très bonnes en temps d'élections ou de séries éliminatoires de hockey.

Réputé pour avoir une opinion sur tout, cela fait 20 ans qu'il signe une chronique dans La Revue. Très critique, il juge signer une super chronique sur 10, « surtout quand il est fâché ». C'est d'ailleurs celles-ci qui génèrent le plus d'intérêt. Il lui arrive ainsi quelques fois d'en mettre un peu plus que le client en demande. Mais finalement vous semblez aimer ça. Donc vous l'encouragez... Il en va de même quand vous lui écrivez. Alors à vos claviers !

Mettre du cœur dans ses actions, c'est aussi de travailler ici

Mardi 7 février 2012

Par Gilles Bordonado

Malgré la situation économique qui ne semble pas tendre du bon côté au Québec au chapitre de la création d'emplois, la MRC Les Moulins continue à sortir du lot. En effet, année après année, il se crée des milliers d'emplois dans notre coin de pays, et le succès que connaît tous les ans le Salon de l'emploi, dont La Revue est partenaire depuis les débuts, en est la meilleure preuve.

 

Si la concurrence planétaire a des effets importants sur notre domaine manufacturier, qui continue malgré tout à maintenir son nombre d'emplois, la création de nouvelles entreprises de services et de commerces de détail fait appel à de nouvelles ressources humaines de notre région. C'est par centaines que ces compagnies recrutent sur notre territoire et cela a un effet favorable important.

Car voilà le grand défi qui nous habite comme communauté et acteurs économiques qui avons à cœur le développement régional : chercher l'autosuffisance au chapitre de l'emploi. Il y a 25 ans à peine, seulement 15 % des résidants de la MRC Les Moulins travaillaient dans la région. Ce pourcentage atteint maintenant les 40 %. Que de chemin parcouru en un quart de siècle!

Cet élément a un effet notable sur la qualité de vie des Moulinois qui n'ont plus à traverser des ponts et à se taper la congestion routière matin et soir. Ils profitent d'une vie de famille et personnelle beaucoup plus riche. Le fait de travailler est assez stressant en soi, sans avoir à en ajouter par des heures perdues dans son véhicule ou même dans un autobus.

Et qu'on se le dise, il est de moins en moins vrai, le dicton qui veut que les emplois occupés au centre-ville offrent des défis, voire des salaires et des avantages sociaux beaucoup plus élevés qu'en banlieue. Désormais, la diversité des entreprises de la région, comme la rémunération ou les divers avantages proposés en région, est aussi attrayante et compétitive que celle offerte dans la ville centre. Voilà un autre argument de poids pour se mettre à l'écoute du marché de l'emploi dans la région. Encore une fois, le Salon de l'emploi des Moulins vient répondre à cette curiosité de plus en plus grande qu'ont certains travailleurs lassés des embouteillages de voir ce qui s'offre comme emplois intéressants à deux pas de la maison.

Un autre élément qui est non négligeable veut que la proximité de la maison et du lieu de travail des Moulinois favorise l'achat local. De moins en moins de résidants d'ici, hommes et femmes, visitent le centre-ville, des centres commerciaux, des marchés d'alimentation et des boutiques sur le chemin du retour ou à l'heure du midi pour faire leurs achats de biens. Un travailleur d'ici magasine ici, et cela a un impact majeur sur la croissance de nos entreprises. La Revue, comme son slogan «Mettez du cœur dans vos actions», s'inscrit dans cette dynamique qui met l'achat local au cœur de sa mission sociale et économique. Acheter ici, c'est créer de la richesse ici, mais aussi et surtout, créer des emplois ici.

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités

Derniers articles

Archives