-1° Terrebonne, dimanche 19 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

le blogue de Gilles Bordonado

Fil RSS

À propos de l'auteur

De pigiste les week-ends à ses débuts, Gilles Bordonado est devenu journaliste, rédacteur en chef, directeur adjoint avant de devenir propriétaire de La Revue en juillet 2004. Ayant grandi à Mascouche, il a 52 ans et compte près de 30 ans de journalisme. Tout ceci fait qu'il connaît la région comme sa poche et toutes les histoires et les petites histoires du coin.

Il aime parler d'actualité et de politique. Et oui il est progressiste et souverainiste (et il s'assume et l'assume), ce qui ne l'empêche pas d'être critique envers ce mouvement. Il prône le GBS (Gros bon sens), pas le GPS, bien qu'il en aurait bien d'un à l'occasion de ses prédictions pas très bonnes en temps d'élections ou de séries éliminatoires de hockey.

Réputé pour avoir une opinion sur tout, cela fait 20 ans qu'il signe une chronique dans La Revue. Très critique, il juge signer une super chronique sur 10, « surtout quand il est fâché ». C'est d'ailleurs celles-ci qui génèrent le plus d'intérêt. Il lui arrive ainsi quelques fois d'en mettre un peu plus que le client en demande. Mais finalement vous semblez aimer ça. Donc vous l'encouragez... Il en va de même quand vous lui écrivez. Alors à vos claviers !

McDon

Mardi 8 mai 2012

Par Gilles Bordonado

J'avais, la semaine dernière, mon quasi-rendez-vous annuel avec une caisse enregistreuse. Comme mon collègue Daniel Soucy de La Revue, j'ai donné une heure et quelque de mon temps pour le Grand McDon, une collecte de fonds annuelle organisée par les restaurants McDonald's pour une bonne cause locale.

Depuis quelques années, M. Paul Dumas, l'ancien propriétaire des restaurants de la région, m'invitait à lui suggérer une cause jeunesse qu'il soutenait ensuite généreusement. Il y a eu le Défi Têtes rasées de Leucan, la maison d'hébergement jeunesse Le Diapason et cette année, les dons généreux des consommateurs et des propriétaires sont allés à l'Association de parents d'enfant trisomique-21 de Lanaudière (APETL), sous ma proposition.

J'étais très heureux de voir que M. Michel Marchand, nouveau propriétaire des restaurants de Terrebonne et La Plaine, emboîtait le pas à l'initiative. Ce résidant de la région depuis plus de 30 ans et qui œuvre chez McDonald's depuis plusieurs années connaît bien notre communauté et il s'est engagé avec enthousiasme, accompagné de son équipe, dans ce beau défi, faisant honneur à son prédécesseur. Il en est de même de M. Guy Michaud, qui a acheté les restaurants McDonald's de Mascouche de M. Dumas il y a quelques années.

L'organisme que j'ai proposé est plus riche de 30 000 $, ce qui lui permettra d'apporter de nouvelles améliorations à ses locaux, ses accès et son aménagement extérieur situés sur le chemin des Anglais à Mascouche. 

À cette somme s'ajoutent 6 700 $ que M. Paul Dumas a généreusement donné à l'APTEL à l'automne, tout juste avant de tirer sa révérence après des décennies d'engagement dans sa communauté. Rien ne le forçait d'en faire ainsi, mais cet homme d'affaires de grande classe a tenu à s'investir une dernière fois avant de céder les rênes de ses restaurants. Ce sont 1,6 M$ que M. Dumas a remis par le biais du Grand McDon et d'autres causes dans ses nombreux restaurants au cours de ses 34 années de carrière.

Je félicite donc MM. Marchand et Michaud, leurs patients et généreux employés qui accueillaient des personnalités à leurs côtés, et tous les partenaires et consommateurs qui ont fait des dons pour l'occasion. Tout ce beau monde aurait pu faire le minimum, mais ça n'a pas été le cas à nouveau chez nous. La générosité et l'entraide ont été encore une fois au rendez-vous et elles font du bien.

Parlez-en à la directrice et à la coordonnatrice, Chantal Lamarre et Chantal Crivello, qui tiennent avec passion les rênes de l'APETL! Parlez-en à Sylvie Simard du Diapason, qui a pu réaliser des rénovations majeures à l'auberge du cœur qu'elle dirige avec détermination. J'ai visité les deux organismes et je peux vous dire qu'on y trouve un grand amour pour la jeunesse d'ici.

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités

Derniers articles

Archives