-4° Terrebonne, lundi 20 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

le blogue de Gilles Bordonado

Fil RSS

À propos de l'auteur

De pigiste les week-ends à ses débuts, Gilles Bordonado est devenu journaliste, rédacteur en chef, directeur adjoint avant de devenir propriétaire de La Revue en juillet 2004. Ayant grandi à Mascouche, il a 52 ans et compte près de 30 ans de journalisme. Tout ceci fait qu'il connaît la région comme sa poche et toutes les histoires et les petites histoires du coin.

Il aime parler d'actualité et de politique. Et oui il est progressiste et souverainiste (et il s'assume et l'assume), ce qui ne l'empêche pas d'être critique envers ce mouvement. Il prône le GBS (Gros bon sens), pas le GPS, bien qu'il en aurait bien d'un à l'occasion de ses prédictions pas très bonnes en temps d'élections ou de séries éliminatoires de hockey.

Réputé pour avoir une opinion sur tout, cela fait 20 ans qu'il signe une chronique dans La Revue. Très critique, il juge signer une super chronique sur 10, « surtout quand il est fâché ». C'est d'ailleurs celles-ci qui génèrent le plus d'intérêt. Il lui arrive ainsi quelques fois d'en mettre un peu plus que le client en demande. Mais finalement vous semblez aimer ça. Donc vous l'encouragez... Il en va de même quand vous lui écrivez. Alors à vos claviers !

Une excellente nouvelle

Mardi 5 juin 2012

Par Gilles Bordonado

L'annonce de Luc Thériault arrive à point nommé. En effet, l'ancien député de Masson se présentera à la mairie de Mascouche aux élections municipales de 2013. Voilà une excellente nouvelle.

  

Luc Thériault vient offrir une option de choix aux citoyens de Mascouche qui sont à la recherche d'un premier magistrat intègre et au jugement éclairé.

S'il n'a jamais occupé de charge municipale, il a cependant offert sa collaboration comme organisateur politique dans certaines municipalités, de façon éclairée et transparente, et sans attache aucune. Il connaît bien la chose municipale et est - et personne ne pourra le contester - un homme politique d'une grande probité. Ce professeur de philosophie au collégial s'intéresse à l'éthique et... disons que l'on en aura pas mal besoin au cours des prochaines années à Mascouche.

Je n'ai pas de doute qu'il saura s'entourer de gens compétents et intéressés par le service public. C'est un intellectuel de haut vol et il ne fait aucun doute qu'il élaborera avec ses équipiers un programme à l'écoute des Mascouchois.

Luc Thériault avait été terriblement blessé par sa défaite aux élections provinciales de 2007 où il avait mordu la poussière devant la candidate inconnue de l'Action démocratique du Québec. Il a soigné ses plaies pendant cinq ans et est maintenant prêt à reprendre le collier.

S'il y a un élément que Luc Thériault devra travailler, et je lui en ai déjà parlé par le passé, c'est qu'il doit être accessible au public. Dans un monde de perception et d'un poste électif aussi près des gens, le rôle de maire est ingrat et exige quelquefois une simplicité qui pourrait lui manquer. Et je mets le conditionnel, car pour bien le connaître, je sais que c'est un gars qui a du cœur et qui se passionne pour les affaires publiques et les gens. Mais la perception est souvent maîtresse de tout. Il faudra sourire un peu plus et se prendre moins au sérieux, même si c'est sérieux!

En conclusion, notons que l'échiquier politique compte beaucoup de candidats potentiels à la mairie. On parle ici de Serge Hamelin, de Stéphane Handfield, mais aussi de Michel Gratton, qui est en réflexion. Et les noms de Lise Gagnon et de Denise Paquette circulent toujours. S'il est clair que Guillaume Tremblay sera des prochaines élections provinciales et que ses chances de l'emporter sont excellentes, il n'en demeure pas moins qu'en cas de défaite, cet ancien conseiller municipal pourra être tenté par un retour au conseil municipal de Mascouche. Cela fait beaucoup de candidats souverainistes et il risque d'y avoir quelques déchirements.

Cependant, on est loin d'une grande course, car bien des alliances peuvent se tisser d'ici là entre ces différents candidats potentiels. Une chose est certaine, Luc Thériault sera de la partie, et ça, c'est une bonne nouvelle. On aura un choix de plus.

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités

Derniers articles

Archives