-8° Terrebonne, jeudi 23 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

le blogue de Gilles Bordonado

Fil RSS

À propos de l'auteur

De pigiste les week-ends à ses débuts, Gilles Bordonado est devenu journaliste, rédacteur en chef, directeur adjoint avant de devenir propriétaire de La Revue en juillet 2004. Ayant grandi à Mascouche, il a 52 ans et compte près de 30 ans de journalisme. Tout ceci fait qu'il connaît la région comme sa poche et toutes les histoires et les petites histoires du coin.

Il aime parler d'actualité et de politique. Et oui il est progressiste et souverainiste (et il s'assume et l'assume), ce qui ne l'empêche pas d'être critique envers ce mouvement. Il prône le GBS (Gros bon sens), pas le GPS, bien qu'il en aurait bien d'un à l'occasion de ses prédictions pas très bonnes en temps d'élections ou de séries éliminatoires de hockey.

Réputé pour avoir une opinion sur tout, cela fait 20 ans qu'il signe une chronique dans La Revue. Très critique, il juge signer une super chronique sur 10, « surtout quand il est fâché ». C'est d'ailleurs celles-ci qui génèrent le plus d'intérêt. Il lui arrive ainsi quelques fois d'en mettre un peu plus que le client en demande. Mais finalement vous semblez aimer ça. Donc vous l'encouragez... Il en va de même quand vous lui écrivez. Alors à vos claviers !

Malade...

Dimanche 21 décembre 2008

Par Gilles Bordonado

Bonsoir à vous tous,

Hier soir, ce fut toute une partie de hockey. Mon confrère Daniel Gatien et moi étions aux premières loges : la face dans la baie vitrée en zone offensive des Canadiens. On a vu les buts de Sergei et de Kovy en direct à quelques mètres de l'action. C'était complètement malade.

Parlant de malade, je n'ai pas quitté le lit de la journée. Quelque chose que je n'ai pas digéré, du saumon fumé que j'ai mangé au resto hier soir. Trop salé, beaucoup trop salé. Levé à 3h du matin et la toilette comme résidence secondaire en alternance avec le sofa et le lit. Vous savez comment ça souffre un gars... Et il parait qu'il a neigé... Je n'ai rien vu et rien manqué si je comprends bien

Vous comprendrez donc que le lit m'appelle ce soir. Je suis exténué. C'est fatiguant de ne rien faire pendant toute une journée. Je vous reviendrai au cours des prochains jours.

J'en profite cependant pour saluer madame Linda Allen, une fidèle de mon blogue. Je lui souhaite un beau temps des fêtes, comme aux membres de sa famile. Je salue également, monsieur André Jacob, un vieil ami, qui m'a écrit il y a quelques jours sur son appartenance à Québec Solidaire, un sujet d'intérêt majeur. Je le remercie et je parlerai de ce sujet bientôt.

Mes salutations à vous tous. 

 

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

  • l. allen
    Mardi, 23 décembre 2008 09:22:48
    MERCI A VOUS , BON REPOS ET A TRES BIENTOT .
  • E. Parent
    Mardi, 23 décembre 2008 12:03:27
    SAlut Gilles,

    Guéris-toi vite pour les fêtes !!!!

Publicités

Derniers articles

Archives