-1° Terrebonne, mardi 21 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

le blogue de Gilles Bordonado

Fil RSS

À propos de l'auteur

De pigiste les week-ends à ses débuts, Gilles Bordonado est devenu journaliste, rédacteur en chef, directeur adjoint avant de devenir propriétaire de La Revue en juillet 2004. Ayant grandi à Mascouche, il a 52 ans et compte près de 30 ans de journalisme. Tout ceci fait qu'il connaît la région comme sa poche et toutes les histoires et les petites histoires du coin.

Il aime parler d'actualité et de politique. Et oui il est progressiste et souverainiste (et il s'assume et l'assume), ce qui ne l'empêche pas d'être critique envers ce mouvement. Il prône le GBS (Gros bon sens), pas le GPS, bien qu'il en aurait bien d'un à l'occasion de ses prédictions pas très bonnes en temps d'élections ou de séries éliminatoires de hockey.

Réputé pour avoir une opinion sur tout, cela fait 20 ans qu'il signe une chronique dans La Revue. Très critique, il juge signer une super chronique sur 10, « surtout quand il est fâché ». C'est d'ailleurs celles-ci qui génèrent le plus d'intérêt. Il lui arrive ainsi quelques fois d'en mettre un peu plus que le client en demande. Mais finalement vous semblez aimer ça. Donc vous l'encouragez... Il en va de même quand vous lui écrivez. Alors à vos claviers !

La machine à rumeurs s'emballe

Mardi 20 novembre 2012

Par Gilles Bordonado

Comme le veut la tradition, les gens intéressés à se présenter se positionnent peu à peu à Mascouche. La décision de Guillaume Tremblay de se jeter officiellement dans la mêlée pour Vision Démocratique de Mascouche, un secret de Polichinelle depuis des mois, vient rendre les choses fort intéressantes.

 

En effet, avec les candidatures à la mairie de Luc Thériault et Guillaume Tremblay, la décision de Serge Hamelin et de Michel Gratton de se présenter comme conseillers seulement, et la présence dans l’antichambre d’aspirants potentiels comme le conseiller Sylvain Picard et l’outsider Benoît Sperano, ce dernier moins connu du grand public, les choses se précisent un peu.

Le nom de Denise Paquette a circulé, car son engagement tous azimuts en fait une aspirante de choix. La principale intéressée a décidé… de ne pas se décider tout de suite. Elle tient à prioriser le travail qu’elle mène actuellement au conseil. Mais toutes les options sont sur la table : à la mairie, indépendante avec une équipe, seulement avec des femmes ou non, un retour comme conseillère et même le retrait de la vie politique. Elle prendra le temps de faire son choix.

De leur côté, les équipes des ex-députés péquistes Thériault et Tremblay seraient quasi complétées, sinon complétées. On dit qu’ils auraient eu des listes de candidats potentiels largement supérieures aux huit places disponibles.

Il est déjà assuré que les conseillers Jacques Tremblay etSerge Hamelin, commeStéphane Handfield, brigueront les suffrages aux côtés de Guillaume Tremblay. Anciens membres d’Horizon Mascouche, Eugène Jolicoeur, un ami de Benoît Sperano, et Darlie Pierre-Louis pourraient être sur les rangs. On a moins vu France Tremblay etPierre Villeneuve, rendant leur présence plus douteuse. Pour ce qui est de Richard Patenaude, fils de l’ancien maire Bernard Patenaude, il est toujours actif et pourrait se rapprocher de l’équipe de Luc Thériault.

Quant au sort de Donald Mailly et de Nathalie Filion, il est moins clair. S’ils sont de la partie, ils ne seront pas des équipes Thériault et Tremblay, mais pourraient joindre une formation dirigée par Sylvain Picard.

Le positionnement de Lise Gagnon est inconnu : indépendante, dans l’équipe de Luc Thériault, de Guillaume Tremblay ou d’une autre formation.

Pour ce qui est deMichel Gratton, il vise une candidature indépendante dans le quartier 6, mais pourrait être tenté de s’aligner sur le candidat Thériault, dont il a vanté les qualités récemment.

Voilà quelques noms en rafale de candidats intéressants et/ou possiblement intéressés (voyez la nuance) : Pierre Nevraumont et Vicky Marchand, de la Chambre de commerce de Mascouche, la commerçante Sylvie Loof et Patricia Lebel, directrice de la SODAM. Certains identifient Alain Thuot, impliqué aux Jardins Moore, etDominic Benoit,un enseignant de mathématiques impliqué à l’école secondaire Armand-Corbeil, sur les rangs avec Luc Thériault.

Une chose est certaine, Normand Pagé n’y sera pas et… Richard Marcotte non plus!

***

Vous avez de l’information à partager, vous avez le goût d’en parler avec moi? Écrivez-moi : gbordonado@larevue.qc.ca. Des indices pour Terrebonne?

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités

Derniers articles

Archives