5° Terrebonne, samedi 25 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

le blogue de Gilles Bordonado

Fil RSS

À propos de l'auteur

De pigiste les week-ends à ses débuts, Gilles Bordonado est devenu journaliste, rédacteur en chef, directeur adjoint avant de devenir propriétaire de La Revue en juillet 2004. Ayant grandi à Mascouche, il a 52 ans et compte près de 30 ans de journalisme. Tout ceci fait qu'il connaît la région comme sa poche et toutes les histoires et les petites histoires du coin.

Il aime parler d'actualité et de politique. Et oui il est progressiste et souverainiste (et il s'assume et l'assume), ce qui ne l'empêche pas d'être critique envers ce mouvement. Il prône le GBS (Gros bon sens), pas le GPS, bien qu'il en aurait bien d'un à l'occasion de ses prédictions pas très bonnes en temps d'élections ou de séries éliminatoires de hockey.

Réputé pour avoir une opinion sur tout, cela fait 20 ans qu'il signe une chronique dans La Revue. Très critique, il juge signer une super chronique sur 10, « surtout quand il est fâché ». C'est d'ailleurs celles-ci qui génèrent le plus d'intérêt. Il lui arrive ainsi quelques fois d'en mettre un peu plus que le client en demande. Mais finalement vous semblez aimer ça. Donc vous l'encouragez... Il en va de même quand vous lui écrivez. Alors à vos claviers !

Un rapprochement efficace

Mardi 16 juillet 2013

Par Gilles Bordonado

Comme plusieurs citoyens j’en suis persuadé, j’apprécie la collaboration qui s’est développée entre la Ville de Terrebonne et la Ville de Mascouche ces dernières années. On se rappellera que l’après-fusion de 2001 et ses tractations avaient laissé des traces inhérentes aux tensions qui pouvaient exister alors entre les maires Jean-Marc Robitaille et Richard Marcotte. Aujourd’hui, ces tensions semblent bien lointaines et il est heureux que les deux conseils municipaux travaillent de concert pour le mieux.

Si, dans une chronique il y a quelques mois, je plaidais pour une éventuelle fusion des deux municipalités, mon propos ne portera pas sur ce sujet cette fois.

Je préférais vous entretenir de la sérénité qui semble se vivre dans plusieurs dossiers intermunicipaux. Parmi les cas notables, j’identifie la qualité de plusieurs services offerts en commun, dont le traitement des eaux usées, le transport en commun, et le service d’aqueduc et de fourniture d’eau potable.  

Cette maturité des relations entre Terrebonne et Mascouche se vit également sur d’autres plans. On n’a qu’à penser à une multitude de projets qui se déroulent harmonieusement sur le plan régional, entre autres la lutte à l’herbe à poux et plus récemment la tenue des marchés publics organisés par la SODAM, un organisme mascouchois qui partage son expertise sur le territoire de Terrebonne. Ainsi, l’Île-des-Moulins de Terrebonne ce samedi et le stationnement de l’hôtel de ville de Mascouche ce dimanche accueillent la première semaine de ces marchés fort bien organisés.

Cela fait plusieurs années qu’une foule d’organismes communautaires ont abattu leurs frontières pour offrir leurs services dans les deux villes. Pour n’en citer que quelques-uns, parlons du Carrefour jeunesse-emploi des Moulins, du Carrefour Familial des Moulins, Albatros 14 et tant d’autres. Certains vont même au-delà de la MRC, élargissant leur mandat au sud de Lanaudière, voire à la région au grand complet, dont Uniatox, l'Association de parents d'enfant trisomique-21 Lanaudière (APETL), Dysphasie Lanaudière et quelques autres implantés à la Coopérative de solidarité Le Chez Nous du Communautaire. 

L’atténuation des tensions et d’une inutile compétition intermunicipale a également eu des influences positives sur le monde commercial régional, alors que les deux chambres de commerce locales se sont donné une nouvelle structure régionale prometteuse en la Chambre de commerce de commerce et d’industrie Les Moulins, et ce, avec l’assentiment non seulement des commerçants et professionnels des deux villes, mais aussi des élus des deux conseils municipaux.

Sur le plan économique, on ne peut que louanger le travail d’organisations tels le Centre local de développement économique des Moulins, la cellule de Mentorat des Moulins et, sur le plan coopératif, les caisses Desjardins de Terrebonne et Le Manoir, fortes et indépendantes, qui ont mis en commun leurs ressources pour doter la région d’un Centre financier aux entreprises Desjardins complet.

Tout cela pour dire que je souhaite qu’au sortir de la campagne électorale municipale à nos portes, les élus qui se verront confier les clés des mairies de Terrebonne et de Mascouche poursuivent ce rapprochement efficace au service des citoyens.  

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités

Derniers articles

Archives