-6° Terrebonne, lundi 20 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

le blogue de Gilles Bordonado

Fil RSS

À propos de l'auteur

De pigiste les week-ends à ses débuts, Gilles Bordonado est devenu journaliste, rédacteur en chef, directeur adjoint avant de devenir propriétaire de La Revue en juillet 2004. Ayant grandi à Mascouche, il a 52 ans et compte près de 30 ans de journalisme. Tout ceci fait qu'il connaît la région comme sa poche et toutes les histoires et les petites histoires du coin.

Il aime parler d'actualité et de politique. Et oui il est progressiste et souverainiste (et il s'assume et l'assume), ce qui ne l'empêche pas d'être critique envers ce mouvement. Il prône le GBS (Gros bon sens), pas le GPS, bien qu'il en aurait bien d'un à l'occasion de ses prédictions pas très bonnes en temps d'élections ou de séries éliminatoires de hockey.

Réputé pour avoir une opinion sur tout, cela fait 20 ans qu'il signe une chronique dans La Revue. Très critique, il juge signer une super chronique sur 10, « surtout quand il est fâché ». C'est d'ailleurs celles-ci qui génèrent le plus d'intérêt. Il lui arrive ainsi quelques fois d'en mettre un peu plus que le client en demande. Mais finalement vous semblez aimer ça. Donc vous l'encouragez... Il en va de même quand vous lui écrivez. Alors à vos claviers !

Une grande fierté

Mardi 12 novembre 2013

Par Gilles Bordonado

Avec les élections municipales, je n’ai pas eu le loisir de parler du «Reflet économique 2013» de La Revue, le 30e du nom, et du gala qui a marqué son lancement. C’est avec beaucoup de fierté que nous publions chaque année ce magazine qui fait un tour d’horizon des réalisations de notre communauté d’affaires et cela prenait une saveur particulière avec ces trois décennies d’histoire.

À travers la publication 2013, nous nous projetions vers l’avant, laissant une large place à la relève et à l’entrepreneurship, d’où le titre du «Reflet» et du gala, «Briller hier, rayonner aujourd’hui, éblouir demain». Ce titre représentait bien les objectifs que La Revue et son partenaire de toujours dans sa réalisation, le Centre local de développement économique des Moulins (CLDEM), s’étaient donnés. Être fier de ce qui s’est fait par le passé, par ce qui se fait maintenant, mais aussi de présenter l’avenir que nous caressons pour notre dynamique économie régionale.

La Revue est l’un des très rares journaux hebdomadaires auQuébec àréaliser de telles productions, qui s’ajoutent à l’agenda déjà fort chargé de notre équipe. Et on ne parle pas ici des grands galas qui y sont associés aux cinq ans, consacrant certaines des meilleures entreprises, entre autres manufacturières, du milieu.

Parmi celles-ci, notons notre grande vedette de cette année, Fabelta portes et fenêtres, qui a enlevé le titre d’«Entreprise par excellence». C’était touchant de voir le couple formé de Sylvie O. etMichel Desrochescueillir ce prix. Les émotions étaient au rendez-vous, comme chaque fois que des entrepreneurs sont venus récupérer leur précieux trophée. Les autres lauréats ont montré le même enthousiasme, ce qui était très émouvant pour les organisateurs de cet événement, dont je suis.

Je m’en voudrais de ne pas dire un petit mot sur les trois formidables bâtisseurs que nous avons honorés, des gens et des organisations extraordinaires qui trôneront aux côtés d’autres grands entrepreneurs de notre milieu au Mur des bâtisseurs, qui orne les locaux du CLDEM.

Mme Michelle Vézina et M.François Duvalsont des exemples d’engagement dans leur milieu, des professionnels qui ont fait et qui font encore la différence pour notre région. Leurs nombreuses décennies d’implication sur le plan tant professionnel que personnel sont inspirantes pour nous. Nous avons aussi honoré les représentants locaux du Mouvement Desjardins, les caisses Desjardins de Terrebonne et Le Manoir, Desjardins Entreprises et leurs représentants, respectivementAndré Shatskoff,Martin Léveilléet Peter Quinn. Comment ne pas être admiratif devant l’engagement de ces trois hommes et de leurs institutions aux succès économique et social! Desjardins mérite sa place sur notre mur.

Je tiens aussi à remercier tous les généreux partenaires qui nous ont secondés ainsi queClaude Robichaudet Caroline Tremblay, du CLDEM, et Ronald Brisebois, de CGB Communication, qui représentait la Chambre de commerce et d’industrie Les Moulins au sein du comité organisateur du gala. On a fait du bon boulot, et dire que le prochain «Reflet» est dans à peine 11 mois! C’est pour ça que notre journal est si présent dans le milieu. Nous voulons contribuer au mieux-être de notre communauté et à sa prospérité, par un engagement hors pair, inspirant et inspiré par une région en pleine ébullition.

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités

Derniers articles

Archives