-4° Terrebonne, jeudi 23 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

le blogue de Gilles Bordonado

Fil RSS

À propos de l'auteur

De pigiste les week-ends à ses débuts, Gilles Bordonado est devenu journaliste, rédacteur en chef, directeur adjoint avant de devenir propriétaire de La Revue en juillet 2004. Ayant grandi à Mascouche, il a 52 ans et compte près de 30 ans de journalisme. Tout ceci fait qu'il connaît la région comme sa poche et toutes les histoires et les petites histoires du coin.

Il aime parler d'actualité et de politique. Et oui il est progressiste et souverainiste (et il s'assume et l'assume), ce qui ne l'empêche pas d'être critique envers ce mouvement. Il prône le GBS (Gros bon sens), pas le GPS, bien qu'il en aurait bien d'un à l'occasion de ses prédictions pas très bonnes en temps d'élections ou de séries éliminatoires de hockey.

Réputé pour avoir une opinion sur tout, cela fait 20 ans qu'il signe une chronique dans La Revue. Très critique, il juge signer une super chronique sur 10, « surtout quand il est fâché ». C'est d'ailleurs celles-ci qui génèrent le plus d'intérêt. Il lui arrive ainsi quelques fois d'en mettre un peu plus que le client en demande. Mais finalement vous semblez aimer ça. Donc vous l'encouragez... Il en va de même quand vous lui écrivez. Alors à vos claviers !

C’est la folie !

Mercredi 28 mai 2014

Par Gilles Bordonado

Je vous dis que mon agenda déborde par les temps qui courent. Les événements en soirée se multiplient : galas et événements de tous les genres, conférences de presse et combien d’autres. À ça, il faut ajouter que je suis entraîneur de l’équipe de soccer de ma benjamine !

Dans l’année, ce sont les deux ou trois semaines où «je n’ai pas de vie», comme je me plais à le dire. Samedi soir, il y avait le gala Coup de cœur; dimanche matin, la Marche pour Uniatox; dimanche après-midi, un entraînement de soccer; lundi soir, la visite à l’équipe «réserve» des formations U14 filles; mardi soir, une partie de mon équipe; mercredi à 7h30, je présidais la réunion de mon réseau d’entrepreneurs; mercredi soir, la remise d’une bourse au CFP des Moulins; jeudi soir, la conférence de presse de la Fête nationale à Mascouche; vendredi soir, la remise d’une bourse au Centre l’Avenir. À travers ça, j’ai une famille et il fallait que je fasse mon ouvrage. C’est que je dirige un journal, moi ! Voilà les sept petites journées de ma semaine et ce sera pratiquement la même chose la semaine prochaine. Si j’entends quelqu’un dire qu’il ne se passe rien dans le milieu et que je ne mets pas du cœur dans mes actions, ça va aller mal pour lui.

Quand j’ai acheté La Revue, il y a dix ans, j’ai fait le choix d’être un entrepreneur impliqué et engagé, c’est ce que le milieu reconnait et c’est réconfortant de voir que les gens l’apprécient. Samedi soir au gala Coup de cœur, plusieurs personnes du milieu des affaires ont été honorés et trois d’entre eux ont souligné notre engagement, celui de La Revue et/ou le mien, et ça m’a beaucoup touché.

Je croise ces temps-ci ces mêmes gens d’affaires engagés extraordinaires, dont certains étaient au Marchethon d’Uniatox. Ils ont choisi d’en faire plus et de redonner àla communauté. Jem’en voudrais de ne pas en nommer quelques-uns qui siègent sur une multitude de comités, au risque d’en oublier : Évelyne Robert, Éric Rousseau, Renaud Thibault, Martin Léveillé, André Shatskoff, Simon Paquin, Alain De Choinière et combien d’autres. Je vois aussi tous ces élus municipaux de Mascouche et de Terrebonne, comme les députés de la région, qui multiplient les présences dans une foule d’événements et je me dis que des gens qui veulent en faire plus, il y en a. Je leur tire mon chapeau et je dis simplement que j’ai plutôt hâte au 15 juin pour que ça passe un peu !

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités

Derniers articles

Archives