-6° Terrebonne, lundi 20 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

le blogue de Gilles Bordonado

Fil RSS

À propos de l'auteur

De pigiste les week-ends à ses débuts, Gilles Bordonado est devenu journaliste, rédacteur en chef, directeur adjoint avant de devenir propriétaire de La Revue en juillet 2004. Ayant grandi à Mascouche, il a 52 ans et compte près de 30 ans de journalisme. Tout ceci fait qu'il connaît la région comme sa poche et toutes les histoires et les petites histoires du coin.

Il aime parler d'actualité et de politique. Et oui il est progressiste et souverainiste (et il s'assume et l'assume), ce qui ne l'empêche pas d'être critique envers ce mouvement. Il prône le GBS (Gros bon sens), pas le GPS, bien qu'il en aurait bien d'un à l'occasion de ses prédictions pas très bonnes en temps d'élections ou de séries éliminatoires de hockey.

Réputé pour avoir une opinion sur tout, cela fait 20 ans qu'il signe une chronique dans La Revue. Très critique, il juge signer une super chronique sur 10, « surtout quand il est fâché ». C'est d'ailleurs celles-ci qui génèrent le plus d'intérêt. Il lui arrive ainsi quelques fois d'en mettre un peu plus que le client en demande. Mais finalement vous semblez aimer ça. Donc vous l'encouragez... Il en va de même quand vous lui écrivez. Alors à vos claviers !

Mettre fin à la violence

Mardi 9 décembre 2014

Par Gilles Bordonado

La violence n’est source d’aucune solution. Si elle brise des sociétés entières lorsqu’il est question de guerres et conflits armés entre états, elle brise aussi des familles, des couples, des femmes et des enfants qui en sont victimes et, inconsciemment, les hommes qui en sont les artisans.

Si nous sommes chanceux et choyés au Québec de vivre sous un régime démocratique où la violence au sens le plus large est contrôlée par un système judiciaire relativement juste et par des lois qui régissent les conflits entre les individus et les sociétés, la violence conjugale poursuit son œuvre, insidieusement, malgré les nombreuses campagnes de sensibilisation menées par l’État.

Depuis près de 20 ans, mon épouse est présidente et administratrice au conseil d’administration de l’organisme Regroup’Elles qui accueille les femmes et leurs enfants victimes de violence dans la région. Son action, comme celle de ses collègues administratrices et du personnel de la maison, dont la localisation est inconnue pour assurer la sécurité des victimes qui s’y réfugie, est cruciale.

La maison et ses employées ne manquent pas de boulot. Le service est toujours fort occupé et accueille annuellement des dizaines de femmes et d’enfants victimes de conjoints violents.

Sa mission de protéger ces femmes et de leur permettre de se rebâtir une vie est essentielle dans une société où le contrôle sur leur vie, comme leur sécurité, n’est toujours pas garanti. Qui plus est, leurs responsabilités sont importantes, voire centrales dans l’éducation de leurs enfants, mais aussi dans l’économie alors que l’on vit pratiquement une parité entre les hommes et les femmes en nombre absolu sur le marché du travail.

Même si un quart de siècle est passé depuis les événements de Polytechnique, il reste encore de ces hommes qui n’acceptent pas la place prise par les femmes en société et qui agressent leur conjointe et leurs enfants pour les dominer et les contrôler.

Derrière ces agressions, il y a des hommes malades qui méritent d’être soignés malgré leurs gestes irréfléchis. Plusieurs profitent des services d’organismes, tels le CAHO, qui viennent en aide à ces hommes qui ne contrôlent pas cette violence.

S’il y a un grand message qui nous demeure des événements de Polytechnique, 25 ans après cette terrible tuerie, c’est que la lutte pour l’égalité, l’équité et le respect des femmes en société n’est pas encore acquise. La mission de Regroup’Elles, comme celles de bien d’autres organismes du genre, n’est malheureusement pas encore prête à disparaître…

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités

Derniers articles

Archives