-3° Terrebonne, mercredi 22 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

le blogue de Gilles Bordonado

Fil RSS

À propos de l'auteur

De pigiste les week-ends à ses débuts, Gilles Bordonado est devenu journaliste, rédacteur en chef, directeur adjoint avant de devenir propriétaire de La Revue en juillet 2004. Ayant grandi à Mascouche, il a 52 ans et compte près de 30 ans de journalisme. Tout ceci fait qu'il connaît la région comme sa poche et toutes les histoires et les petites histoires du coin.

Il aime parler d'actualité et de politique. Et oui il est progressiste et souverainiste (et il s'assume et l'assume), ce qui ne l'empêche pas d'être critique envers ce mouvement. Il prône le GBS (Gros bon sens), pas le GPS, bien qu'il en aurait bien d'un à l'occasion de ses prédictions pas très bonnes en temps d'élections ou de séries éliminatoires de hockey.

Réputé pour avoir une opinion sur tout, cela fait 20 ans qu'il signe une chronique dans La Revue. Très critique, il juge signer une super chronique sur 10, « surtout quand il est fâché ». C'est d'ailleurs celles-ci qui génèrent le plus d'intérêt. Il lui arrive ainsi quelques fois d'en mettre un peu plus que le client en demande. Mais finalement vous semblez aimer ça. Donc vous l'encouragez... Il en va de même quand vous lui écrivez. Alors à vos claviers !

Projets

Mardi 27 janvier 2015

Par Gilles Bordonado

Alors que plusieurs régions du Québec sont frappées par de bien mauvaises nouvelles économiques, la MRC Les Moulins et ses citoyens sont choyés de voir la région prospérer autant. Les bonnes nouvelles sont légion à en croire nos officiers municipaux.

Au sortir de la présentation annuelle du maire de Terrebonne, Jean-Marc Robitaille, on ne peut qu’être encouragé de voir le nombre d’initiatives institutionnelles et commerciales qui s’annonceront et se concrétiseront d’ici les prochaines années.

Plusieurs projets domiciliaires sont sur leur erre d’aller et l’avenir est prometteur, qu’il s’agisse d’Urbanova et des Jardins d’Angora à Terrebonne ou des Cours de l’Étang et de la Seigneurie du Chêne à Mascouche, pour ne nommer que ceux-ci. Le premier magistrat n’a pas manqué de souligner l’importance qu’il confèrera au Vieux-Terrebonne qui pourrait être doté d’un outil autonome de développement commercial si les gens d’affaires en veulent bien.

Les projets de revitalisation du boulevard des Seigneurs, du chemin Gascon et de la montée Masson, comme le développement du Pôle de l’Est et de nouveaux parcs industriels, sont emballants. Il en est de même de l’avenir des terrains de l’ex-aéroport de Mascouche, qui feront l’objet d’une promotion commerciale et industrielle prometteuse. Il est heureux que les deux municipalités aient assuré que le Centre local de développement économique des Moulins survive aux coupures du gouvernement du Québec, qui a pelleté pour 300 M$ de factures dans la cour des villes de la province.

D’ailleurs, il serait plus que temps que le premier ministre Philippe Couillard et son équipe changent leurs discours et se branchent sur des moyens plus constructifs d’enrichir les citoyens. Couper et plaider que tout va mal n’a rien de très attrayant pour relancer l’économie et pour favoriser l’investissement et la créativité, qui ne riment en rien avec austérité.

Je note en terminant que l’histoire est enfin réparée. La Ville de Mascouche est maintenant propriétaire du manoir, de ses bâtiments et des vastes terres qui les entourent. Quel grand pas fait en avant pour les citoyens de cette ville, mais aussi les amateurs d’espaces verts et d’histoire!

Ce grand pas, que plusieurs réclamaient comme votre humble serviteur depuis des années, permet à la municipalité de devenir propriétaire d’un grand domaine dont l’aménagement futur promet de le classer parmi les plus intéressants au Québec, voire au pays.

Si certains croient que j’exagère, ceux-ci ne réalisent pas le potentiel récréotouristique du vaste domaine seigneurial. Ce poumon vert, la dernière forêt seigneuriale presque du grand Montréal, voire du Québec, offre des possibilités gigantesques.

 

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités

Derniers articles

Archives