2° Terrebonne, vendredi 24 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

le blogue de Gilles Bordonado

Fil RSS

À propos de l'auteur

De pigiste les week-ends à ses débuts, Gilles Bordonado est devenu journaliste, rédacteur en chef, directeur adjoint avant de devenir propriétaire de La Revue en juillet 2004. Ayant grandi à Mascouche, il a 52 ans et compte près de 30 ans de journalisme. Tout ceci fait qu'il connaît la région comme sa poche et toutes les histoires et les petites histoires du coin.

Il aime parler d'actualité et de politique. Et oui il est progressiste et souverainiste (et il s'assume et l'assume), ce qui ne l'empêche pas d'être critique envers ce mouvement. Il prône le GBS (Gros bon sens), pas le GPS, bien qu'il en aurait bien d'un à l'occasion de ses prédictions pas très bonnes en temps d'élections ou de séries éliminatoires de hockey.

Réputé pour avoir une opinion sur tout, cela fait 20 ans qu'il signe une chronique dans La Revue. Très critique, il juge signer une super chronique sur 10, « surtout quand il est fâché ». C'est d'ailleurs celles-ci qui génèrent le plus d'intérêt. Il lui arrive ainsi quelques fois d'en mettre un peu plus que le client en demande. Mais finalement vous semblez aimer ça. Donc vous l'encouragez... Il en va de même quand vous lui écrivez. Alors à vos claviers !

Gros week-end au Bloc

Mardi 3 février 2015

Par Gilles Bordonado

C’est un gros week-end pour les forces bloquistes dans les circonscriptions de Terrebonne et de Montcalm, alors que des investitures disputées se tiendront le 8 février. Cela démontre bien le retour potentiel en force des souverainistes sur l’échiquier politique local.

Rarement a-t-on vu un tel engouement des souverainistes aux affaires du Bloc Québécois depuis trois ans. Nous n’irons pas jusqu’à dire que ces deux investitures passionnent les électeurs en général, car bon nombre d’entre eux semblent blasés de la politique fédérale, mais il n’en demeure pas moins qu’une certaine partie de l’électorat regarde de plus près ce qui se passe au Bloc actuellement.

La montée lente, mais constante de la formation politique dans les sondages montre que la lutte dans bien des circonscriptions se fera à trois ou quatre aux prochaines élections. À 20 %, comme c’est le cas en ce moment, et probablement plus à mesure que l’échéance électorale fédérale se rapprochera, tout comme l’élection probable de Pierre-Karl Péladeau à la tête du PQ, certaines circonscriptions passeront inévitablement au Bloc. D’autant plus qu’une inévitable division des forces fédéralistes se dessine à l’horizon, entre les Libéraux de Justin Trudeau, les Néodémocrates de Thomas Mulcair et, dans une moindre mesure, des Conservateurs de Stephen Harper. 

Dans Montcalm, les tracas de Manon Perreault, justifiés ou non, semblent s’éterniser, ce qui place le NPD en position de faiblesse, puisqu’il lui est impossible de nommer un candidat. Même attentiste chez les Libéraux et les Conservateurs dans cette circonscription, où seul le Bloc semble s’animer. Le rendez-vous entre l’ex-conseiller municipal mascouchois Jacques Tremblay, qui travaille depuis plus d’un an à ce moment fatidique en multipliant les signatures de cartes de membres, et Marc Michaud, un ex-conseiller de St-Calixte*, qui dit avoir signé des centaines de cartes lui aussi, prend une importance primordiale. On se rappellera que Montcalm votait des majorités bloquistes hors du commun avant la dernière dégelée électorale.

Dans Terrebonne, la candidate Lise Barry et son équipe très expérimentée qui ont repris le contrôle de l’exécutif font face à une équipe qui semble bien moins rodée. Si elle répète avec justesse que rien n’est acquis, Lise Barry a fait ce qu’il fallait pour prendre le contrôle d’un exécutif bloquiste qui ne semblait pas prendre la direction espérée par bien des souverainistes. Honnêtement, je vois mal comment Michel Boudrias pourrait venir à bout de Lise Barry et son équipe.

Mais une fois le ou la candidate choisi(e), la partie risque d’être très ouverte. En effet, la jeune députée Charmaine Borg du NPD a occupé une grande place dans le milieu, tandis que les Conservateurs présenteront Michel Surprenant, une tête d’affiche connue. Encore une fois, c’est le calme plat chez les Libéraux. Ça promet, car là encore, c’est sur les terres fertiles de Lanaudière que le Bloc a les meilleures chances de faire des gains. Mais, il est encore loin de la coupe aux lèvres.

------

* Mes excuses à monsieur Marc Michaud, qui est bien un ex-conseiller de St-Calixte et non de Ste-Julienne.

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

  • S. Lalancette
    Mardi, 3 février 2015 18:34:49
    Monsieur Bordonado, vous sous estimez grandement la puissance et la force de la jeunesse, qui justement est la clé du renouvellement des membres du Bloc dans Terrebonne. Bien sûr, mme Barry est entourée de gens mais avant de la déclarer victorieuse, essayez donc d'être moins subjectif dans votre analyse...
    -----
    C'est votre opinion cher monsieur. Si j'avais dit l'inverse, vous n'auriez rien eu à redire. Mais c'est votre opinion et à vous de me faire mentir...
    Bonne chance à vous.
    GB

Publicités

Derniers articles

Archives