-6° Terrebonne, jeudi 23 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

le blogue de Gilles Bordonado

Fil RSS

À propos de l'auteur

De pigiste les week-ends à ses débuts, Gilles Bordonado est devenu journaliste, rédacteur en chef, directeur adjoint avant de devenir propriétaire de La Revue en juillet 2004. Ayant grandi à Mascouche, il a 52 ans et compte près de 30 ans de journalisme. Tout ceci fait qu'il connaît la région comme sa poche et toutes les histoires et les petites histoires du coin.

Il aime parler d'actualité et de politique. Et oui il est progressiste et souverainiste (et il s'assume et l'assume), ce qui ne l'empêche pas d'être critique envers ce mouvement. Il prône le GBS (Gros bon sens), pas le GPS, bien qu'il en aurait bien d'un à l'occasion de ses prédictions pas très bonnes en temps d'élections ou de séries éliminatoires de hockey.

Réputé pour avoir une opinion sur tout, cela fait 20 ans qu'il signe une chronique dans La Revue. Très critique, il juge signer une super chronique sur 10, « surtout quand il est fâché ». C'est d'ailleurs celles-ci qui génèrent le plus d'intérêt. Il lui arrive ainsi quelques fois d'en mettre un peu plus que le client en demande. Mais finalement vous semblez aimer ça. Donc vous l'encouragez... Il en va de même quand vous lui écrivez. Alors à vos claviers !

Choyés

Mardi 10 février 2015

Par Gilles Bordonado

Contre vents et marées, la MRC Les Moulins maintient le cap. Les parcs industriels et ses manufacturiers, comme les nombreux commerces déjà existants ou qui s’inaugurent à coup de dizaines par année, créent des centaines d’emplois. C’est dans ce contexte que le soutien qu’offre le journal La Revue au Salon de l’emploi des Moulins s’explique.

Les fermetures d’entreprises manufacturières sont rarissimes dans Les Moulins, le taux d’emploi des résidents en âge de travailler est au-dessus de la moyenne provinciale et le taux de chômage bien en-deçà de ce qui se vit dans la plupart des régions du Québec.

Alors que plus de huit employés sur dix devaient s’expatrier hors de la MRC Les Moulins pour gagner sa croûte il y a une vingtaine d’années, ils ne sont plus cinq sur dix à devoir le faire aujourd’hui. Il s’agit d’une bonne nouvelle à plusieurs niveaux. Un, cela veut dire que des entreprises s’installent ici et sont génératrices de richesses collectives et créatrices d’emplois toujours de meilleure qualité. Deux, des milliers de Moulinois peuvent ainsi se réaliser professionnellement et gagner leur vie en travaillant à deux pas de la maison, ce qui a un impact majeur sur l’amélioration de leur qualité de vie.

Loin est le temps où les emplois proposés chez nous étaient moins motivants ou moins rémunérateurs que ceux offerts dans le centre-ville. Avec les années, les entreprises qui se sont installées chez nous en ont eu toujours plus à offrir. De plus en plus à la fine pointe des technologies, elles cherchent des travailleurs compétents qui peuvent «livrer la marchandise». Ces entreprises ont à cœur le succès et le bien-être de leurs employés et offrent des avantages salariaux et sociaux comparables à ceux de leurs concurrents montréalais, sinon meilleurs.

Qui plus est, l’an 2015 s’ouvre sur un contexte favorable pour l’économie moulinoise. Le dollar canadien en baisse face à la devise américaine favorise nos exportations. La chute du prix du pétrole ajoute des centaines de dollars dans les poches des familles, et les taux d’intérêt n’ont jamais été aussi bas pour emprunter. On ne le dira pas très fort pour que ça ne nous apporte pas la malchance, mais ça sent enfin la relance… Enfin!

Ce contexte a des effets bénéfiques sur la création d’emplois, et la tenue du Salon de l’emploi des Moulins n’aura jamais été aussi à propos.

Quel beau mariage entre les employeurs et des travailleurs potentiels! La Revue y collabore depuis ses débuts il y a 16 ans et est fière d’y contribuer encore cette année, entre autres par le cahier spécial de cette semaine. Nous en sommes honorés, et nous nous sentons choyés de prospérer dans une région aussi dynamique. Bonne lecture et bonne chasse à l’emploi au Salon!

***

Un petit mot en terminant pour féliciter Michel Boudrias et Jacques Tremblay qui ont été choisis pour représenter le Bloc Québécois dans la région. Quant aux quelques partisans de monsieur Boudrias mécontents de ma chronique de la semaine dernière, je tiens à les féliciter de leur victoire si espérée. Ils m’ont fait mentir! Vous savez, je suis un être imparfait, comme tout le monde, en particulier quand il est question de prédictions…

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités

Derniers articles

Archives