-6° Terrebonne, jeudi 23 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

le blogue de Gilles Bordonado

Fil RSS

À propos de l'auteur

De pigiste les week-ends à ses débuts, Gilles Bordonado est devenu journaliste, rédacteur en chef, directeur adjoint avant de devenir propriétaire de La Revue en juillet 2004. Ayant grandi à Mascouche, il a 52 ans et compte près de 30 ans de journalisme. Tout ceci fait qu'il connaît la région comme sa poche et toutes les histoires et les petites histoires du coin.

Il aime parler d'actualité et de politique. Et oui il est progressiste et souverainiste (et il s'assume et l'assume), ce qui ne l'empêche pas d'être critique envers ce mouvement. Il prône le GBS (Gros bon sens), pas le GPS, bien qu'il en aurait bien d'un à l'occasion de ses prédictions pas très bonnes en temps d'élections ou de séries éliminatoires de hockey.

Réputé pour avoir une opinion sur tout, cela fait 20 ans qu'il signe une chronique dans La Revue. Très critique, il juge signer une super chronique sur 10, « surtout quand il est fâché ». C'est d'ailleurs celles-ci qui génèrent le plus d'intérêt. Il lui arrive ainsi quelques fois d'en mettre un peu plus que le client en demande. Mais finalement vous semblez aimer ça. Donc vous l'encouragez... Il en va de même quand vous lui écrivez. Alors à vos claviers !

Bonne fête!

Lundi 22 juin 2015

Par Gilles Bordonado

 

Alors que vous recevez ce journal exceptionnellement le 23 juin, vous vous apprêtez à célébrer notre fête nationale ce soir et demain. Rien n’a été épargné par les comités organisateurs de la fête et les municipalités pour faire de ce rendez-vous un grand succès pour ceux et celles qui apprécient les spectacles à grand déploiement.

 

S’attaquer à son financement n’est pas le meilleur coup du gouvernement libéral actuel. On voit bien que Philippe Couillard, qui aurait pu jouer aux nationalistes de circonstances, cherche à fidéliser sa clientèle fédéraliste traditionnelle et à aller gruger celle de la Coalition Avenir Québec. D’ailleurs, le chef François Legault s’est fait l’apôtre du fédéralisme canadien, notant que la fête était trop partisane. Cette déclaration a sûrement été notée des électeurs nationalistes qui l’ont appuyé dans les couronnes nord et sud, dont à Terrebonne, alors qu’Éric Lapointe attirera des milliers de spectateurs dans le Vieux. Ce n’est pas grave, les gens oublient si vite. Cet ancien souverainiste aura le temps de réaliser quelques professions de foi nationalistes d’ici les prochaines élections pour se rapprocher d’une frange importante de son électorat. Disons que sa déclaration malhabile risque de lui nuire sur quelques scènes du Québec ces jours-ci.

 

À l’instar de plusieurs analystes, je ne pense pas que la Saint-Jean soit «piratée» par les souverainistes. Il y aura bien quelques discours patriotiques, propos favorables à l’indépendance et levées de drapeau, mais rien ne mènera les masses à la révolution indépendantiste. Il est de bon aloi que le Mouvement national des Québécoises et Québécois parle de souveraineté, car c’est l’une de ses principales missions. Quant à moi, vous connaissez mes opinions sur le sujet. Comme pour 40 % de Québécois et presque 50 % de francophones, il y a un gouvernement de trop au Québec.

 

Si je ne suis pas un fan des fêtes à grand déploiement et des foules – vous ne me verrez pas beaucoup lors de ces rassemblements que La Revue soutient cependant comme commanditaire –, je me considère comme un «patriote». Je soutiens le rayonnement de la culture et du patrimoine d’ici en mettant nos ressources à son rayonnement. La SODECT, l’Île-des-Moulins, le Théâtre du Vieux-Terrebonne, la SODAM, le Théâtre [acàc], la Société d’histoire de la région de Terrebonne et combien d’autres artistes, créateurs et producteurs sont soutenus par La Revue.

 

La fierté d’appartenir à un grand peuple doit se vivre au quotidien, dans la confiance de sa capacité de faire évoluer les choses. Le Québec a besoin plus que jamais d’avoir confiance en lui et de faire preuve de fierté.

 

Bonne fête nationale à tous !

 

  

 

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités

Derniers articles

Archives