-1° Terrebonne, samedi 18 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

le blogue de Gilles Bordonado

Fil RSS

À propos de l'auteur

De pigiste les week-ends à ses débuts, Gilles Bordonado est devenu journaliste, rédacteur en chef, directeur adjoint avant de devenir propriétaire de La Revue en juillet 2004. Ayant grandi à Mascouche, il a 52 ans et compte près de 30 ans de journalisme. Tout ceci fait qu'il connaît la région comme sa poche et toutes les histoires et les petites histoires du coin.

Il aime parler d'actualité et de politique. Et oui il est progressiste et souverainiste (et il s'assume et l'assume), ce qui ne l'empêche pas d'être critique envers ce mouvement. Il prône le GBS (Gros bon sens), pas le GPS, bien qu'il en aurait bien d'un à l'occasion de ses prédictions pas très bonnes en temps d'élections ou de séries éliminatoires de hockey.

Réputé pour avoir une opinion sur tout, cela fait 20 ans qu'il signe une chronique dans La Revue. Très critique, il juge signer une super chronique sur 10, « surtout quand il est fâché ». C'est d'ailleurs celles-ci qui génèrent le plus d'intérêt. Il lui arrive ainsi quelques fois d'en mettre un peu plus que le client en demande. Mais finalement vous semblez aimer ça. Donc vous l'encouragez... Il en va de même quand vous lui écrivez. Alors à vos claviers !

Ah, l'amour!

Mardi 9 février 2016

Par Gilles Bordonado

La célébration de la Saint-Valentin est devenue une grosse affaire. Peu d’études permettent d’évaluer concrètement les retombées de cette fête sur l’économie, mais force est de constater qu’à l’instar de l’Halloween, elle connaît une popularité toujours croissante. Elle est assurément dans le trio de tête des fêtes les plus célébrées en Occident.

 

Pour les commerçants de détail et les professionnels de tous les horizons, cette fête a pris une importance hors du commun. Selon des chiffres datant de quelques années, ce sont plus de 100 $ que les amoureux dépensaient pour fleurir, pour sucrer, pour chocolater leur union et pour faire plaisir à leur douce moitié.

Les gens d’affaires moussent la fête pour en tirer un certain profit. Et il n’y a pas de mal à ça. Si le traditionnel chocolat continue de faire un malheur dans les couples aimants, comme les visites au restaurant d’ailleurs, la gamme de produits et services se diversifie de plus en plus.

Le phénomène voulant que la fête élargisse sa mission à bien d’autres clientèles que les amoureux n’est pas étranger à cette diversification. On célèbre maintenant la Saint-Valentin en famille, avec ses parents, mais aussi entre amis et entre collègues de travail. À La Revue, notre comité social prépare tous les ans un super déjeuner de Saint-Valentin qui permet à tous de fraterniser autour d’un bon repas.

Certains rabat-joie trouveront à redire. Pour eux, la fête est trop commerciale, comme ils s’en plaignent sûrement pour Noël et l’Halloween.

Personnellement, je suis bien heureux qu’elle existe, en particulier en cette période de morosité qui rime avec austérité. Alors que les visages se font quelquefois longs dans ce monde où les mauvaises nouvelles semblent légion, je crois que célébrer un peu n’est que plus agréable. Et que les bougons restent chez eux.

Personnellement, j’ai beaucoup de monde à aimer : ma femme, mes enfants, mes parents, mes amis, mon équipe à La Revue, mais aussi tous nos fidèles lecteurs et annonceurs. De toute façon, c’est plus amusant d’apprécier tout ce beau monde que de se plaindre d’eux.

Profitez donc de la fête pour dire à vos proches que vous les aimez, et si un petit cadeau est une excuse pour le faire, eh bien, faites-le. Il n’y a pas de mal à se gâter. Et si le cœur vous en dit, puisqu’on est dans les plogues, participez au concours que vous proposent La Revue et Le Trait d’Union, en collaboration avec de précieux partenaires depuis deux semaines. Nous offrons plus de 1 000 $ en prix, que vous pourrez partager avec ceux que vous aimez!

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités

Derniers articles

Archives